Security, Defence & Crisis Response

Sahel: la PESC promeut la judiciarisation des opérations militaires et la lutte contre l’impunité

20/04/2021 - 15:52
News stories

Stage de formation pré-déploiment organisé par la Cellule de Conseil et de Coordination Régionale de l’UE à N’Djamena. Coopération substantielle avec la Délegation de l’UE au Tchad et le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU.

la PESC promeut la judiciarisation des opérations militaires et la lutte contre l’impunité

 

« Dans le cadre de son appui à la Force Conjointe du G5 Sahel (FC G5S), la Cellule de Conseil et de Coordination Régionale (RACC) intensifie son effort au profit de la composante police, afin de promouvoir la judiciarisation des opérations militaires, et la lutte contre l’impunité, » raconte le Lieutenant Colonel Julien Lepiece de la RACC. « Treize gendarmes de la relève de l’unité prévôtale du bataillon du fuseau Est tchadien de Wour, ont récemment bénéficié d’un stage de formation au pré-déploiement organisé par la RACC à N’Djamena. »

Conçue en étroite coordination avec la FC G5S et le partenaire tchadien, cette formation a réuni pour la première fois trois experts de la mission civile EUCAP SAHEL Niger, et des prévôts de l’opération Barkhane. Ensemble, ils ont conçu et dispensé une formation au plus près des réalités du terrain, en associant militaires, policiers et magistrats tchadiens.

Les principes du respect des droits humains ont été abordés au cours du stage par le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU (HCDH), au titre du cadre de conformité de la FC G5S financé par l’UE.

Avec le concours de la Délegation de l’UE au Tchad, des tablettes ainsi que des téléphones satellitaires, ont été remis aux prévôts tchadiens à l’occasion d’une cérémonie réunissant les autorités militaires tchadiennes, de la FC G5S, de la force Barkhane, et des représentations diplomatiques de états membres de l’UE.

La judiciarisation des opérations militaires vise à obtenir via la composante police, la condamnation des présumés terroristes et criminels, capturés par les forces armées de la FC G5S. La lutte contre l’impunité vise quant à elle, à la condamnation des militaires ayant commis des exactions et de ce fait participe au contrôle de la mise en œuvre des opérations militaires. Les deux objectifs finaux visés sont donc la mise hors d’état de nuire des groupes armés terroristes et participer directement au retour de la confiance entre la population et les forces de défense et de sécurité. 

Lisez plus sur la Cellule de Conseil et de Coordination Régionale et son soutien pour la Force Conjointe du G5 Sahel ici et ici.