Refugee Protection & Migration

Le multilatéralisme produit le résultat suivant: des travaux conjoints entre l'Union africaine, l'UE et l'ONU qui sont essentiels pour les réfugiés et les migrants

26/09/2019 - 11:50
News stories

La haute représentante de l'UE, Mme Federica Mogherini, a rencontré le président de la Commission de l'Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat, la commissaire aux affaires sociales de la Commission de l'Union africaine, Mme Amira El Fadil, le haut commissaire du HCR pour les réfugiés, M. Filippo Grandi, et le directeur général de l'OIM, M. António Vitorino, en marge de la 74e Assemblée générale des Nations unies.

 

Les membres du groupe de travail conjoint UA-UE-ONU, chargé d'améliorer la situation des migrants et des réfugiés en Libye, ont rappelé leur volonté ainsi que la nécessité de renforcer davantage les mécanismes de coordination du groupe conjoint.

En 2017, la création du groupe de travail a mis en place un nouveau paradigme et un solide partenariat UA-UE-ONU, sur la base du principe de la responsabilité partagée. Le groupe a montré dès les premiers jours que des résultats ne pourraient être obtenus que par la collaboration.

Les efforts des trois partenaires ont jusqu'à présent permis à plus de 48 000 migrants de retourner en toute sécurité dans leur pays d'origine et plus de 4 000 personnes ayant besoin d'une protection ont été évacuées de la Libye vers des pays sûrs, directement ou en passant par le Niger.

Cela vient s'ajouter au soutien global apporté par l'UE pour assurer une réintégration durable des migrants rapatriés et traiter les causes profondes de la migration irrégulière dans les pays d'origine.

"Le groupe de travail UA-UE-ONU constitue un cadre unique d'action conjointe trilatérale qui a fait ses preuves en obtenant des résultats sur le terrain" ont indiqué les membres du groupe dans leur communiqué de presse conjoint.

 

Ils ont en outre déclaré que "le conflit en Libye continue d'avoir une lourde incidence sur la situation humanitaire déjà fragile, et qui se détériore encore, de nombreux civils, y compris de migrants et de réfugiés".

"À cet égard, les membres du groupe de travail ont délibéré sur les moyens de consolider la coopération avec les autorités libyennes dans les efforts déployés pour renforcer les retours volontaires assistés et les évacuations à partir de la Libye, démanteler le système existant d'arrestations et de détentions arbitraires de migrants et instaurer des alternatives à la détention".

Le groupe de travail a salué "l'important geste de solidarité africaine" que représente l'initiative lancée ce mois-ci par le Rwanda, l'Union africaine et le HCR consistant à établir un mécanisme de transit d'urgence au Rwanda, destiné à permettre l'évacuation hors de la Libye de personnes qui ont besoin d'une protection internationale.

 

Photo principale: HCR/Tarik Argaz

Languages:
Tags: