Humanitarian & Emergency Response

HRC 41 - EU Intervention: Interactive Dialogue with the Independent Expert on Central African Republic

Geneva, 10/07/2019 - 15:06, UNIQUE ID: 190710_12
Statements on behalf of the EU

41st Session of the United Nations Human Rights Council Geneva, 24 June – 12 July 2019 EU Intervention: Interactive Dialogue with the Independent Expert on Central African Republic

Monsieur le Président,

 

Je m’exprime au nom de l’Union européenne.

 

L’Union européenne remercie l’Experte indépendante, Madame Marie-Thérèse Keita Bocoum, pour son compte rendu oral et la félicite pour son travail essentiel sur la situation des droits de l’homme en République centrafricaine.

 

L’Union européenne salue certaines avancées dans la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine, qui a été signé à Bangui le 6 février dernier, et qui constitue une opportunité importante dans le processus de sortie de crise en République centrafricaine.

 

Malgré une amélioration relative de la situation sécuritaire dans certaines régions du pays, l’UE reste préoccupée par des nombreuses violations de l’Accord, en particulier par les groupes armés, et par la résurgence d’incidents violents dans le pays. Les groupes armés doivent respecter leur part d'engagement dans l'Accord de paix et cesser toute violence.

 

Nous appelons les autorités à tout faire pour prévenir la recrudescence de la violence et d’assurer la protection de la population.

 

La justice doit continuer à jouer un rôle fondamental sur la voie de la pacification. Le processus de la justice transitionnelle doit être poursuivi, de concert avec les juridictions ordinaires, la Cour pénale spéciale, la Cour pénale internationale et la Commission vérité, justice et réconciliation, afin de répondre aux nombreux appels des victimes et de la société civile en faveur de la justice.

 

Madame l’Experte indépendante,

  • Vous avez évoqué l’ampleur des besoins d’assistance psycho-sociale des victimes. Quelles seraient selon vous les actions concrètes les plus urgentes qui devront être prises afin de répondre à cette situation ?  

Soyez assurée, Madame l’Experte indépendante, que l’Union européenne restera engagée aux côtés des autorités et du peuple centrafricain sur le voie d’une paix durable.

 

Je vous remercie.

 

Editorial Sections: