Droits de l’homme et démocratie

Promotion et protection des droits humains: l'Union européenne s'engage aux côtés de la Commission nationale des Droits humains du Burkina Faso

16/07/2020 - 20:19
News stories

Ce jeudi 16 juillet 2020 s'est déroulée dans les locaux de la Commission Nationale des Droits Humains du Burkina Faso, la cérémonie de signature du contrat de subvention dans le cadre du l’Instrument Européen pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (IEDDH). La cérémonie a été coprésidée par M. Kalifa Rodrigue Namoano, président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) du Burkina Faso et par M. José Luis Sánchez Alegre, Chargé d’affaires a.i. de la Délégation de l'Union européenne à Ouagadougou, représentant l'Ambassadeur Wolfram Vetter.

Le partenariat Burkina Faso – Union Européenne est fondé sur des valeurs partagées: paix, unité, liberté, justice sociale, progrès économique et social. Les droits de l’homme et la démocratie constituent d’importants domaines de coopération de l’Union. Un certain nombre d’instruments, tels que l’Instrument Européen pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (IEDDH) soutiennent les activités dans ce secteur. C'est dans le cadre de cet instrument que s'inscrit le Programme d’appui à la Commission Nationale des Droits Humains appuyant la mise en œuvre de ses missions en matière de promotion et de protection des droits humains. L’objectif général du programme est d’améliorer la contribution de la CNDH à la promotion et la protection des droits humains au profit des populations du Burkina Faso dans toute sa composante.

"Nous devons travailler collectivement contre les actes terroristes, contre la violence, contre les abus et les exactions. Nous devons travailler collectivement en faveur de la justice et contre l'impunité. Il est essentiel dans ce contexte que le Gouvernement du Burkina Faso, acteur principal, reste engagé dans la protection des personnes, la prévention des violations et les abus des droits, le suivi des enquêtes en cours, la lutte contre l'impunité (par des actions concrètes et déterminées) et l'amélioration constante de la justice. L’Union européenne a une volonté confirmée de soutenir le Burkina Faso (autorités, institutions, société civile) dans ces efforts" a déclaré José Luis Sánchez Alegre, Chargé d’affaires a.i. de la Délégation de l'Union européenne à Ouagadougou.

Les activités menées dans le cadre dudit programme - de plus de 162 millions FCFA (250 000 Euros) pour une période de deux ans - résultent d’une convergence de vue fondées, d’une part, sur les priorités identifiées dans le cadre du Plan stratégique 2018-2022 et du Plan de travail 2020 de la CNDH, d’autre part, sur des domaines d’intérêt pour l’UE en matière de droits humains au Burkina Faso. Ce programme vise principalement à soutenir la Commission Nationale des Droits Humains dans ses différentes responsabilités, incluant le suivi du respect des droits fondamentaux partout et en tout moment dans le pays y compris les droits des enfants dans les activités d'orpaillage et les enquêtes par rapport à des abus en matière des droits de l'homme - activités qui contribuent à la réduction de ces abus et aux réparations des victimes.

Pour la CNDH, cet appui va permettre à l'institution de mieux défendre et protéger les droits des populations burkinabè dans toutes ses composantes compte tenu du contexte sécuritaire. Pour le président de la CNDH, cette subvention matérialise l’engagement et la ferme volonté de l’U.E, de contribuer fortement à rendre effective la jouissance des droits humains au Burkina Faso. "Par ailleurs, elle intervient surtout à un moment où la Commission fait l’objet de multiples sollicitations et interpellations au plan national et international au regard du contexte actuel de notre pays marqué par une crise sécuritaire pour ne citer que cela, impactant de façon alarmante et très significative la situation des droits humains de millions de populations" a indiqué Kalifa Rodrigue Namoano.

En rappel, l'Union européenne et ses Etats membres, la #Team Europe, reste engagée avec la CNDH et les autorités du Burkina Faso en faveur de la protection et de la défense des droits de l'homme.

 

Rubriques éditoriales: