External Investment Plan

Déclaration de la porte-parole sur l'évolution récente de la situation en Libye

Brussels, 15/10/2019 - 16:00, UNIQUE ID: 191015_10
Statements by the Spokesperson

Trois jeunes filles d’une même famille ont été tuées lundi dernier lors d’une attaque à Tripoli, venant s’ajouter à un nombre déjà trop élevé de civils victimes de l’escalade de la violence en Libye. Nous adressons nos sincères condoléances à la famille des trois jeunes filles et souhaitons un prompt rétablissement aux membres de leur famille blessés lors de cette attaque.

Six mois après la reprise des combats, la situation en Libye continue à se détériorer. L'opération de lundi dernier et d’autres frappes aériennes récentes menées dans des zones urbaines à Tripoli et aux alentours se sont ajoutées aux souffrances de la population libyenne. Toutes les parties au conflit doivent respecter le droit international humanitaire et le droit international relatif aux droits de l’homme, et assurer notamment la protection des civils. Tous ceux qui se sont rendus coupables de crimes de guerre devront en répondre.

Aucune action militaire ne résoudra la crise libyenne. Par conséquent, toutes les parties doivent immédiatement mettre un terme aux hostilités et reprendre les négociations politiques, sous la direction des Nations unies. L’Union européenne soutient fermement les efforts que déploie Ghassan Salamé, représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, pour relancer le processus politique en Libye.

La communauté internationale se doit d’unifier et d’accompagner les Libyens dans la consolidation de la paix et dans la réconciliation et la stabilité du pays, grâce notamment à des initiatives telles que celle de Berlin.

Languages: