Stratégie globale de l’UE

COMMUNIQUE DE PRESSE - De nouveaux appuis pour renforcer l'action inclusive de l'Union européenne en faveur de la protection de l'Environnement

08/06/2021 - 09:34
News stories

Brazzaville, le 4 juin 2021 - Forte de sa devise "un partenariat, des actions, des résultats", la Délégation de l'Union européenne en République du Congo réaffirme son rôle de partenaire majeur au développement, aux côtés de la société civile et du secteur privé. À l'occasion de sa traditionnelle cérémonie de présentation des nouveaux projets qu'elle finance, la Délégation de l'UE en République du Congo a dévoilé les dernières activités phares qu'elle soutient dans le domaine de l’environnement, portés par des organisations de la société civile et représentant le secteur privé.

 

Avec un montant de plus de 3 millions d'euros (soit près de 3 milliards de FCFA) et une durée de mise en œuvre comprise entre 12 et 36 mois, ces 4 nouveaux projets visent globalement à améliorer la gouvernance forestière et à veiller au respect des droits des communautés installées à proximité d’espaces naturels.

Les deux premiers projets portent sur l’observation indépendante (OI). L’une, mandatée et menée par le Cercle d’appui à la gestion durable des forêts (CAGDF), a pour objectif la surveillance des activités des acteurs du secteur forestier afin de renforcer la prise en compte des résultats obtenus par les autorités forestières. A terme, l’objectif est d’améliorer la gouvernance forestière en faveur d'une gestion durable, inclusive et plus transparente des ressources naturelles.

L’autre, non mandatée, consiste à structurer efficacement le système normalisé d'observation indépendante externe des forêts (SNOIE). Il s’agit de renforcer les OSC locales et nationales afin qu’elles soient en mesure de donner des réponses efficaces aux organismes chargés de l'application de la loi et des politiques. Cette Observation indépendante est portée par le consortium mené Centre for international development and training (CIDT) et ses 10 ONG partenaires.

Les Associations Professionnelles (AP) du secteur forestier au Congo ont également un rôle à jouer en matière de gouvernance forestière. En renforçant leurs compétences, elles sont ainsi à même d’informer et communiquer auprès de l’ensemble des opérateurs du secteur privé forestier de manière appropriée. C’est l’un des principaux objectifs visés par le 3ème projet qui prend également en compte dans sa mise en œuvre, la dimension genre sur le processus APV FLEGT. A la tête de ce projet, intitulé « Appui au secteur Privé en République du Congo (ASP-Congo) », l’Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT).

Un autre des volets essentiels en matière de protection inclusive de l’environnement, notamment lors de la création d’aires protégées, consiste à associer de manière étroite les populations autochtones et les communautés locales. Ce sont les objectifs que se sont fixés l’ONG Nature+ et ses partenaires (l'association des communautés locales et autochtones des zones forestières du Congo (ACAF Congo) - et le Cercle des droits de l'homme et du développement (CDHD)) dans le cadre du projet intitulé « Pour une approche participative et inclusive dans le cadre du projet de création de l'aire protégée de Messok Dja en République du Congo ».

Ces 4 projets « verts » qui ont été présentés ont la particularité d’être tous financés ou liés au 11ème Fonds européen de développement. Chaque année, l’Union européenne finance des nouveaux projets sur les lignes thématiques dédiées à la société civile. Ce sont donc ces projets qui sont souvent à l’honneur. Il est plus rare en effet que soient lancés des projets « société civile », financés sous le FED, instrument historique de la coopération UE-Congo. Cette cérémonie a donc permis de mettre cette coopération sous le feu des projecteurs.

Pour appréhender au mieux les tenants et les aboutissants des thématiques dans lesquelles ces projets s’inscrivent, à savoir l’Accord de Partenariat Volontaire pour l’application des règlementations forestières, la gouvernance, les échanges commerciaux (APV FLEGT) ou encore le concept du Consentement Libre Informé et Préalable (CLIP), la délégation a souhaité innover sur la forme, en faisant à la fois preuve de pédagogie et d’humour.

C’est à ce titre qu’elle a eu recours à deux artistes de grand talent que sont la bédéiste Joëlle EPEE et le comédien Juste-Parfait, Stéphanie (Bluetooth) et Francis. Les planches et les sketchs qu’ils ont présentés ont permis aux participants de mieux cerner les contours de ces thèmes, que sont la gouvernance forestière et l’inclusion des communautés locales et des populations autochtones, chers à la Délégation.

 

 

 

En accompagnant la République du Congo dans sa volonté de préserver ses ressources naturelles et d'améliorer la participation des populations congolaises dans le suivi des politiques publiques, l'Union européenne confirme son rôle de partenaire économique et politique majeur de la République du Congo.

 

Contacts :

 

Délégation de l’Union européenne en République du Congo : Croisement rue Duplex - rue de la Libération de Paris                             Quartier Blanche Gomes – BP 2141 - Mail : delegation-congo-brazzaville@eeas.europa.eu  - Tél : 05 500 24 00  https://eeas.europa.eu/delegations/congo-brazzaville_fr  - https://www.facebook.com/duecongobrazza  - @UeCongoBrazza

Rubriques éditoriales: