Stratégie globale de l’UE

Autonomiser les jeunes pour forger un meilleur avenir commun

15/07/2020 - 08:30
From the blog

A faster and solid recovery relies on the empowerment of the youth. As the entire world suffers from the Covid-19 pandemic, developing regions are more exposed to its consequences. On the World Youth Skills Day, the EU acknowledges the importance of upskilling the youth to build a more prosperous future for all.

Une reprise plus rapide et solide passe par une autonomisation des jeunes. Alors que la pandémie de COVID-19 affecte le monde entier, les régions en développement sont davantage exposées aux conséquences de cette crise. À l'occasion de la Journée mondiale des compétences des jeunes, l'UE reconnaît qu'il importe de renforcer les compétences des jeunes afin de bâtir un avenir plus prospère pour tous.

 

La pandémie mondiale a engendré des pressions sans précédent à grande échelle. Cela s'est particulièrement fait sentir dans les régions où les structures socioéconomiques sont plus fragiles et où la coopération multilatérale est essentielle. Il est primordial de s'intéresser aux jeunes en particulier et d'en assurer l'autonomisation afin d'accélérer le développement et de lutter contre la paupérisation.

La croissance du chômage est une réalité dans de nombreux pays en développement. Les jeunes générations sont confrontées à des difficultés d'accès à l'éducation et elles sont souvent appelées à contribuer au revenu du ménage, ce qui met en péril le développement de leur région.

C'est la raison pour laquelle l'Union européenne place les jeunes au centre de ses politiques et de son soutien à la relance pendant la pandémie. L'UE et ses partenaires multilatéraux et locaux s'emploient à faire en sorte que de nombreux jeunes puissent bénéficier de possibilités de renforcement des compétences, tout en tendant la main communautés exposées et en leur fournissant une aide médicale et alimentaire. Afin d'apporter une réponse rapide en ces temps particuliers, l'UE a présenté un ensemble de mesures de "l'équipe d'Europe", doté d'une enveloppe de 36 milliards d'euros destinée à aider des partenaires. Cet ensemble de mesures donne la priorité aux régions et aux pays vulnérables qui abritent les populations les plus jeunes.

Sur les marchés du travail, des niveaux de compétences plus élevés sont demandés, une condition qui ne peut être satisfaite qu'en offrant des possibilités de formation. Une fois autonomes, les jeunes sont davantage en mesure d'apporter une contribution à leur économie et au développement de celle-ci.

L'UE est déterminée à aider à remédier aux causes structurelles du chômage des jeunes en s'attachant à promouvoir des stratégies de développement des compétences ainsi que des réformes dans l'enseignement, y compris dans le domaine numérique. L'un de ces projets est le projet AfricaConnect, qui vise à mettre en place un réseau informatique régional à haut débit pour la recherche et l'enseignement sur l'ensemble du continent. En leur permettant de bénéficier d'une connectivité fiable, de nombreux jeunes peuvent sortir de la périphérie du développement.

Avec un éventail plus large de compétences, les jeunes sont mieux préparés à façonner leur destin et à relever les défis qui se présentent. Diversifier leurs compétences permet d'accroître les chances de voir des économies durables et vertes se développer et d'avoir un impact socioéconomique plus large dans leurs régions.

Selon Malala Yousafzai, "nos livres et nos stylos sont nos armes les plus puissantes". Il importe donc de veiller à ce que les jeunes puissent avoir accès aux livres et aux stylos qui leur permettront d'écrire leur présent et leur avenir.

Rubriques éditoriales: