Stratégie globale de l’UE

Communiqué de presse conjoint — L’Union européenne et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est ont tenu leur troisième dialogue sur les droits de l’homme

Brussels, 27/11/2019 - 18:36, UNIQUE ID: 191127_21
Press releases

Joint Press Release - The European Union and the Association of Southeast Asian Nations held their third Human Rights Policy Dialogue

Le 27 novembre 2019, l’Union européenne (UE) et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont tenu leur 3e dialogue sur les  droits de l’homme à Bruxelles (Belgique).

 Ce dialogue, qui s’est déroulé dans un climat ouvert et constructif, a été l’occasion de discuter de l’évolution récente de la situation au sein de l’ASEAN et de l’UE. Les participants ont procédé à un échange de vues sur un large éventail de questions relatives aux droits de l’homme, notamment les institutions nationales indépendantes de défense des droits de l’homme, la liberté d’expression, d’opinion et d’information, ainsi que la liberté de religion et de conviction. Ils ont également débattu de questions liées aux droits des femmes, aux droits de l’enfant, à la justice des mineurs, au droit à la nationalité, à la traite des êtres humains, aux conséquences du changement climatique sur les droits de l’homme, ainsi qu’aux entreprises et aux droits de l’homme. 

 L’UE et l’ASEAN ont réaffirmé leur engagement en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elles sont également convenues de renforcer davantage leur coopération, en mettant particulièrement l’accent sur la lutte contre les discours haineux et la désinformation, tout en préservant la liberté d’expression, en promouvant l’égalité entre les femmes et les hommes, en éliminant la violence à l’égard des femmes et des filles, en mettant fin au travail des enfants et en luttant contre la traite des êtres humains. L’UE a encouragé l’ASEAN à continuer d’intervenir dans les problèmes complexes qui touchent l’État de Rakhine.

 Préalablement au dialogue se sont tenues des consultations avec les organisations de la société civile à Bruxelles, au cours desquelles des représentants de la société civile de pays de l’Asie du Sud-Est et de l’Europe ont eu l’occasion de présenter des thématiques relatives à la protection et à la promotion des droits de l’homme au sein de l’ASEAN et de l’UE, et d’en débattre. En outre, des représentants de la société civile de pays membres de l’ASEAN et de l’UE ont été invités à l’ouverture du dialogue afin de présenter leurs recommandations d’action. 

 Le dialogue s’est tenu dans le cadre d’une visite de représentants des droits de l’homme de l’ASEAN, d’une durée de quatre jours, dans l’UE, qui comprenait notamment une visite de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne à Vienne. Durant leur séjour en Belgique, les participants ont échangé leurs points de vue avec des représentants des États membres de l’UE au sein du Conseil européen lors d’une réunion conjointe avec le groupe «Asie/Océanie» et le groupe «Droits de l’homme». Ils ont également visité un centre belge de secours et d’assistance aux victimes de la traite des êtres humains, rencontré des membres de la plateforme de coordination fédérale belge de lutte contre la traite des êtres humains et le trafic de migrants, ainsi que de l’Institut fédéral belge pour le développement durable, et participé à une manifestation destinée à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes et l’émancipation des femmes dans le domaine du développement durable. 

 Le dialogue était coprésidé par M. Eamon Gilmore, représentant spécial de l’UE pour les droits de l’homme, et par Mme Amara Pongsavich, représentante de la Thaïlande et actuelle présidente de la commission intergouvernementale des droits de l’homme de l’ASEAN (AICHR). 

 Ont également participé au dialogue des représentants de l’AICHR issus des autres États membres de l’ASEAN, des représentants de la commission de l’ASEAN pour la promotion et la protection des droits des femmes et des enfants, du comité de l’ASEAN sur les femmes (ACW), du comité de l'ASEAN pour la protection et la promotion des droits des travailleurs migrants, ainsi que du secrétariat de l'ASEAN. Mme Myria Vassiliadou, coordinatrice de l’UE pour la lutte contre la traite des êtres humains, et l’ambassadrice Mara Marinaki, conseillère principale du SEAE sur les questions d’égalité hommes/femmes, d’émancipation des femmes, de paix et de sécurité, y ont également participé.