EU Global Strategy

HRC 32 - Intervention de l'UE: Dialogue interactif avec l’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire

Geneva, 28/06/2016 - 09:00, UNIQUE ID: 160707_3
Statements on behalf of the EU

Monsieur le Président,

L’UE remercie M. Ayat pour la présentation de son rapport et salue la coopération des autorités ivoiriennes.

L’UE salue les mesures prises par le gouvernement ivoirien en vue d’intensifier le dialogue politique, de remédier à l’insécurité et d’accélérer la reprise économique. Elle se félicite également du bon déroulement des élections présidentielles d’octobre dernier et encourage tous les acteurs politiques à poursuivre sur cette voie en vue des prochaines élections législatives.

L’UE se fait l’écho des domaines identifiés par M. Ayat dans son dernier rapport, qui requièrent une action prioritaire et déterminée de la part des autorités ivoiriennes. Il s’agit notamment de l’assurance que les Ivoiriens puissent pleinement s’approprier les fonctions de protection et promotion des droits de l’homme, notamment en renforçant la Commission nationale des droits de l’Homme, dans la perspective du départ de l’ONUCI de la Côte d’Ivoire.

D’autre part, la réforme du secteur judiciaire, et en particulier la lutte contre l’impunité, doit maintenir son caractère prioritaire. Il s’agit ici sans aucun doute d’une condition fondamentale pour la réconciliation nationale : les auteurs des violations des droits de l’homme doivent répondre de leurs actes, quelle que soit leur obédience politique, pour éviter que ne s’instaure une justice des vainqueurs.

L’UE partage la préoccupation que l’Expert indépendant soulève à propos des difficultés que connaissent les enfants en conflit avec la loi dans le cadre de leur réinsertion sociale. Elle soutient les recommandations formulées à cet égard et appelle, de manière générale, à ce que la protection des droits de l’enfant continue de recevoir l’attention qu’elle mérite.

Monsieur l’Expert indépendant,

(La croissance économique que connaît actuellement la Côte d’Ivoire ne semble pas profiter à la grande majorité des Ivoiriens). Quelles sont les actions qui vous paraissent prioritaires pour assurer que la croissance économique que connaît actuellement la Côte d’Ivoire profite à la grande majorité des Ivoiriens et influer positivement sur le processus de réconciliation nationale ?

Editorial Sections: