Culture

Éthiopie: déclaration des ministres des affaires étrangères du G7 sur la situation au Tigré

Brussels, 02/04/2021 - 11:47, UNIQUE ID: 210402_3
Joint Statements

Nous, les ministres des affaires étrangères du G7 du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis d’Amérique et le haut représentant de l’Union européenne sont vivement préoccupés par les rapports récents sur les violations des droits de l’homme et les violations du droit humanitaire international au Tigré.

Nous condamnons les meurtres de civils, les violences sexuelles et sexistes, les bombardements aveugles et le déplacement forcé de résidents de réfugiés tigris et érythréens. Toutes les parties doivent faire preuve de la plus grande retenue, assurer la protection des civils et respecter les droits de l’homme et le droit international.

Nous reconnaissons les engagements pris récemment par le gouvernement éthiopien de demander des comptes aux auteurs de ces atteintes et nous attendons avec intérêt que ces engagements soient mis en œuvre. Nous notons que la Commission éthiopienne des droits de l’homme et le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) sont convenus de mener une enquête conjointe sur les violations des droits de l’homme commises par toutes les parties dans le cadre du conflit au Tigré. Il est essentiel que les crimes dénoncés fassent l’objet d’une enquête indépendante, transparente et impartiale et que les responsables de ces violations des droits de l’homme répondent de leurs actes.

Nous demandons instamment aux parties au conflit de fournir un accès humanitaire immédiat et sans entrave. Nous sommes préoccupés par l’aggravation de l’insécurité alimentaire; en effet, des conditions d’urgence sont constatées dans de vastes régions du centre et de l’est du Tigré.

Nous nous félicitons de l’annonce récente du Premier ministre Abiy selon laquelle les forces érythréennes vont se retirer du Tigré. Ce processus doit être rapide, inconditionnel et vérifiable.

Nous appelons à la fin de la violence et à la mise en place d’un processus politique précis et inclusif, qui soit acceptable pour tous les Éthiopiens, y compris ceux du Tigré, et qui débouche sur des élections crédibles et un processus plus large de réconciliation nationale.

Nous, membres du G7, sommes prêts à soutenir les efforts humanitaires et les enquêtes sur les violations des droits de l’homme.

Languages: