Lutte contre la désinformation

Coronavirus : Déclaration conjointe du haut représentant et du ministre des Affaires étrangères du Canada

Brussels, 14/04/2020 - 14:00, UNIQUE ID: 200414_76
Joint Statements

S’appuyant sur notre partenariat stratégique, nos valeurs communes et notre engagement à l’égard du multilatéralisme, le Canada et l’Union européenne (UE) collaborent très étroitement pour relever les imposants défis engendrés par la crise de la COVID-19 en matière de services consulaires, de santé publique et d’économie.

Rapatrier nos citoyens de manière sécuritaire. Notre relation s’appuie sur nos liens interpersonnels solides. Le Canada, l’UE et les États membres de l’UE se sont aidés mutuellement pour rapatrier leurs ressortissants coincés à l’étranger sur leurs territoires respectifs et ailleurs dans le monde. Nous facilitons le passage des personnes aux aéroports du Canada et de l’UE, en offrant l’accès aux places libres à bord de nos vols respectifs de rapatriement, et en préconisant le maintien des liaisons commerciales aériennes entre l’Europe et l’Amérique du Nord.

Mettre au point des vaccins, des thérapies et des diagnostiques efficaces. La collaboration internationale en matière de recherche et d’innovation est essentielle pour lutter contre la pandémie de la COVID-19 à l’échelle mondiale. L’UE et le Canada sont déterminés à accroître le financement en matière de recherche et d’innovation pour les vaccins, les thérapies et les diagnostiques, ainsi qu’à mettre entièrement à profit les technologies numériques et à renforcer la coopération internationale dans le domaine scientifique. Nous appuyons le leadership du réseau Global Research Collaboration for Infectious Disease Preparedness (GloPID-R) et de la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), à l’égard des efforts internationaux en vue de mettre au point des vaccins. Nous appuyons aussi les initiatives en matière de partage des données pour tous les projets de recherche financée, liés à la COVID-19 à l’échelle mondiale, comme le plaidoyer de l’UNESCO en faveur du partage des données, et la lettre ouverte adressée aux éditeurs en faveur d’un accès libre aux publications scientifiques sur la COVID-19, signée en mars par la Commission européenne , ainsi que par le Canada et 14 autres pays.

À l’égard du financement direct, le Canada a récemment annoncé une nouvelle contribution au CEPI totalisant 40 millions de dollars canadiens. L’UE, pour sa part, a entrepris plusieurs initiatives d’urgence, notamment deux appels d’urgence visant des projets de recherche et d’innovation : un financement de 48 millions d’euros, pour le lancement de 18 nouveaux projets de recherche et d’innovation Horizon 2020; et un appel émanant de l’Initiative pour les médicaments innovants (IMI) assorti d’un financement de 45 millions d’euros.

Protéger la circulation transfrontalière des fournitures essentielles. Les économies du Canada et de l’UE sont étroitement liées. Nous travaillons ensemble pour veiller à ce que les fournitures essentielles qui servent à protéger nos travailleurs de la santé et nos citoyens continuent de circuler librement aux frontières. Nous examinons nos mesures d’urgence respectives et nous pressons la communauté internationale de maintenir ouvertes et connectées les chaînes d’approvisionnement dans l’optique de faciliter la circulation des biens essentiels, en particulier l’équipement médical pour lutter contre la pandémie. Notre engagement reste ferme à l’égard d’un système commercial transparent et fondé sur des règles, de manière générale, comme une façon de favoriser la résilience des chaînes d’approvisionnement pour en assurer le bon fonctionnement continu pendant la crise et pour accélérer la reprise économique qui suivra.

Renforcer la réponse mondiale. Tandis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) assure la direction de la réponse mondiale, l’UE et le Canada s’attachent à renforcer les organisations internationales pertinentes et offrent une assistance aux pays en développement et aux organisations non gouvernementales pour lutter contre la COVID-19. Jusqu’à maintenant, le Canada a annoncé un financement de plus de 160 millions de dollars à titre de soutien direct aux efforts internationaux pour contrer les répercussions de la COVID-19. Pour sa part, l’UE sécurisera 15,6 milliards d’euros pour aider les pays partenaires à endiguer les conséquences de la COVID-19. Dans l’optique d’intensifier les efforts internationaux pour contrer les effets de la COVID-19, nous nous engageons à appuyer activement la tenue d’une conférence pour les annonces de contributions, en collaboration avec l’OMS et son organe le Global Preparedness Monitoring Board (GPMB), et à offrir une assistance aux pays en développement et aux organisations non gouvernementales pour lutter contre la COVID-19. L’UE et le Canada rappellent que leurs propres régimes autonomes de sanctions et ceux de l’ONU prévoient des exemptions pour des raisons humanitaires; l’application de ces exemptions devrait permettre d’acheminer l’aide humanitaire aux populations les plus vulnérables.

Faire échec à la désinformation. Le Canada et l’UE sont des partenaires de longue date en matière de promotion de la sécurité et de la prospérité partout dans le monde. Par le truchement du Mécanisme de réponse rapide du G7, qui est lié au Système d’alerte rapide de l’UE, nous collaborons en vue de détecter les menaces étrangères à nos démocraties et de les contrer, y compris la diffusion de fausses informations et de mythes à propos du virus, ainsi que les efforts pour nous diviser. Plus que jamais en cette période de crise, nous tenons à réaffirmer la nécessité de défendre la liberté de la presse et des médias et le libre échange d’information.

Le Canada et l’UE réaffirment la valeur de la coopération bilatérale et multilatérale, à l’heure où leurs citoyens et la communauté internationale doivent relever des défis sans précédents à l’égard de la santé publique et de la stabilité économique. Nous continuerons d’agir, par des mesures de soutien mutuel, pour endiguer la crise, en sortir et aller de l’avant.

Languages: