Conflict Prevention, Peace building and Mediation

Célébration de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines (MGF) à Faraba

08/02/2021 - 13:52
News stories

La Journée du 6 février 2021 a été célébrée dans le cadre de notre appui aux efforts d’éradication de la pratique à travers le programme Spotlight Initiative. La cérémonie a eu lieu dans le village de Faraba (cercle de Kati, région de Koulikoro). Cette localité a été choisie car elle s’est engagée à éliminer la pratique.

La cérémonie a permis aux autorités locales de Faraba de faire une déclaration publique d’abandon de la pratique de l’excision. Elle a également été une occasion pour le « lancement » de la série télévisée sur les Violences basées sur le genre (VBG) financée par le programme Spotlight Initiative.

Les MGF sont une violation des droits humains et des femmes et des filles, énoncés dans la Convention relative aux droits de l'enfant, la Convention sur l'élimination de toutes les formes de violence à l'égard des femmes ou encore dans le protocole relatif aux droits des femmes en Afrique, ou Protocole de Maputo, tous ratifiés par le Mali.

Selon l’Ambassadeur de l’UE, Bart Ouvry, « La violence à l'égard des femmes et des filles constitue un défi global qui requiert une réponse globale. Un problème complexe qui nécessite des interventions qui se renforcent mutuellement à différents niveaux pour obtenir des résultats durables. C'est pour cette raison que l'UE et les Nations unies ont conclu un partenariat pour créer le programme Initiative Spotlight au niveau mondial. Nous voulons que les femmes et les filles jouissent de leurs droits humains et participent pleinement à tous les aspects de la société - politiques, sociaux et économiques ».

Cet ambitieux programme de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, financé par l’UE à hauteur de 16 milliards de FCFA au Mali et mis en œuvre étroitement avec le gouvernement et la société civile, soutient les autorités maliennes pour la mise à niveau des cadres juridiques et réglementaires, le renforcement des capacités institutionnelles, la transformation des normes sociales à travers l’éducation et la sensibilisation, le renforcement des services de prise en charge des victimes, la disponibilité de données fiables et le renforcement des organisations de la société civile.

Editorial Sections: