Europe and Central Asia

Déclaration de la porte-parole sur l'évolution de la situation en Ossétie du Sud (Géorgie)

Brussels, 10/11/2019 - 17:21, UNIQUE ID: 191110_5
Statements by the Spokesperson

Le regain de tension le long de la ligne de démarcation administrative (ABL) de la région géorgienne séparatiste d'Ossétie du Sud est totalement inacceptable. Il en va de même pour les déclarations inexactes en provenance d'Ossétie du Sud relatives aux mesures de sécurité et à l'évolution de la situation sur le terrain, qui ne font qu'alimenter de nouvelles tensions.

L'Union européenne invite tous les acteurs concernés à faire preuve de la plus grande retenue et à s'abstenir de toute démarche ou déclaration susceptible d'aggraver la situation. Au contraire, les mécanismes mis en place pour prévenir les incidents et trouver des solutions — comme la hotline, le mécanisme de prévention et de règlement des incidents à Ergneti (IPRM) et les discussions internationales de Genève — doivent être utilisés de manière systématique. En outre, les points de passage fermés depuis début septembre devraient être rouverts sans délai. Tous ces éléments constituent le meilleur moyen de trouver des solutions aux problèmes actuels d'ordre sécuritaire, humanitaire et autres, causés par la situation le long de l'ABL.

La mission d'observation de l'UE, en tant que seule présence internationale sur le terrain, joue un rôle essentiel dans les travaux en cours visant à stabiliser la situation. Les tentatives en provenance d'Ossétie du Sud, qu'il s'agisse d'actes ou de déclarations, visant à empêcher la mission de travailler et à en limiter le mandat, sont déplorables et doivent cesser.

L'Union européenne reste fermement attachée à un règlement pacifique du conflit en Géorgie et réaffirme qu'elle soutient résolument la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Géorgie à l'intérieur de ses frontières internationalement reconnues.

Languages: