European Union External Action

"Éléments communs" du 4e dialogue UE‑Japon sur le cyberespace– 11 juin 2019

Brussels, 01/07/2019 - 15:41, UNIQUE ID: 190701_6
Press releases

À l'occasion de la quatrième réunion de leur dialogue sur le cyberespace, tenue à Bruxelles le 11 juin 2019, l'Union européenne (UE) et le Japon ont réaffirmé leur partenariat en faveur d'un cyberespace ouvert, libre, équitable, stable et sûr qui favorise la croissance sociale et économique et au sein duquel les droits de l'homme et les libertés fondamentales sont respectés.

Les deux parties ont présenté les développements intervenus en ce qui concerne leurs stratégies, politiques et législations respectives. Elles ont confirmé la poursuite de leur coopération visant à renforcer la cybersécurité de manière à accroître la confiance dans l'économie et la société numériques, et elles ont souligné qu'un cyberespace stable et sûr était nécessaire pour concrétiser les possibilités offertes par l'évolution numérique.

L'UE et le Japon ont condamné toute tentative d'exploiter les technologies de l'information et de la communication (TIC) à des fins malveillantes et ont réaffirmé leur attachement au règlement des différends internationaux dans le cyberespace par des moyens pacifiques. Les deux parties ont souligné qu'il importe de collaborer pour promouvoir un comportement responsable dans le cyberespace, en faisant en sorte que les auteurs d'actes de malveillance dans le cyberespace aient à en répondre et en renforçant encore leur coopération pour décourager les actes de cybermalveillance et y réagir. Les deux parties ont confirmé qu'elles étaient déterminées à poursuivre leur coopération dans le cadre du groupe d'experts gouvernementaux des Nations unies chargé d'examiner les progrès de l'informatique et des télécommunications dans le contexte de la sécurité internationale, ainsi que dans le cadre du groupe de travail à composition non limitée.

L'UE et le Japon ont souligné qu'une coopération internationale est nécessaire pour renforcer les capacités mondiales permettant de prévenir et d'atténuer les cybermenaces et d'enquêter sur les cybercriminels et de les poursuivre. Les deux parties ont noté l'importance que la convention de Budapest sur la cybercriminalité revêt à cet égard en tant que fondement solide sur lequel s'appuient la législation nationale et la coopération internationale dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité, et elles ont réaffirmé leur détermination à renforcer les capacités mondiales et à échanger les bonnes pratiques.

Par ailleurs, les deux parties ont également réaffirmé qu'aucun État ne devrait pratiquer ou soutenir le vol de propriété intellectuelle perpétré grâce aux technologies de l'information et de la communication, y compris pour ce qui est des secrets industriels ou d'autres informations commerciales confidentielles, avec l'intention d'accorder des avantages concurrentiels à des entreprises ou à certains secteurs commerciaux.

Le quatrième dialogue UE-Japon sur le cyberespace a confirmé et renforcé le partenariat entre l'UE et le Japon à l'égard des questions liées au cyberespace. Les deux parties ont recensé des synergies entre les mesures qu'elles prennent chacune dans ce domaine et exprimé leur détermination à édifier un cyberespace ouvert, libre, stable et sûr, y compris par l'intermédiaire de la réunion intersessions du forum régional de l'ASEAN sur la sécurité des technologies de l'information et de la communication et dans le cadre de l'utilisation de ces technologies, ainsi que de son groupe d'étude ouvert sur les mesures de confiance visant à réduire les risques de conflit découlant de l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (groupe d'étude). Les deux parties ont confirmé qu'elles poursuivraient leur coopération en vue de renforcer la résilience mondiale, d'accentuer la réponse pénale et d'accroître la stabilité mondiale dans le cyberespace au travers de la coopération internationale.

Le quatrième dialogue formel UE-Japon sur le cyberespace s'est tenu le 11 juin 2019 à Bruxelles. Un certain nombre de services et d'agences ont participé à la réunion, et les États membres de l'Union européenne ont pris part au dialogue en tant qu'observateurs. Le cinquième dialogue UE-Japon sur le cyberespace se tiendra à Tokyo dans environ un an.

Languages: