European Union External Action

Déclaration du porte-parole sur les exécutions au Pakistan

Bruxelles, 05/08/2015 - 12:48, UNIQUE ID: 150805_01
Statements by the Spokesperson

Le condamné à mort Shafqat Hussain a été exécuté le 4 août dernier à la prison centrale de Karachi au Pakistan, malgré de sérieux doutes quant à son âge et des allégations fondées selon lesquelles des actes de torture auraient pu être commis pour l'obtention d'aveux. L'exécution a eu lieu au mépris des nombreux appels lancés, notamment par l'Union européenne, pour la réalisation d'une enquête plus approfondie dans cette affaire.  

Dans les conclusions du Conseil sur le Pakistan du 20 juillet 2015, l'UE appelle instamment le Pakistan à rétablir le moratoire dans les plus brefs délais, à commuer les peines des condamnés à mort, ce qui constituerait une première étape vers l'abolition de la peine de mort, et à satisfaire pleinement à toutes les obligations internationales.  En vertu du droit international, le Pakistan ne peut condamner à mort  des personnes âgées de moins de dix-huit ans pour des crimes qu'elles ont commis et il est tenu de procéder immédiatement à une enquête impartiale chaque fois qu’il existe des motifs raisonnables de croire que la torture a été employée. La mise en œuvre effective de 27 conventions internationales, y compris certaines conventions internationales fondamentales relatives aux droits de l'homme et aux droits du travail, est requise au titre du régime  SPG+ de l'Union européenne.

Languages:
Équipes éditoriales: