Israël/Palestine: Le haut représentant/vice-président Josep Borrell déploie des efforts intenses pour contribuer à une désescalade de la violence

Brussels, 15/05/2021 - 18:32, UNIQUE ID: 210515_2
Press releases

L'Union européenne participe activement aux efforts diplomatiques visant à contribuer à enrayer la violence en cours en Israël et dans le territoire palestinien occupé. Au cours des derniers jours, le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, a poursuivi ses contacts pour soutenir les efforts visant à désamorcer la situation extrêmement préoccupante dans la région, en particulier à Gaza et dans ses environs. Le haut représentant Borrell a condamné lors de tous ses contacts les tirs aveugles de roquettes perpétrés par le Hamas et d'autres groupes contre des cibles civiles en Israël. Le haut représentant a souligné que, si Israël a le droit de protéger sa population contre ce type d'attaques, il doit agir de manière proportionnée et éviter de faire des victimes parmi les civils.

Auprès de ses interlocuteurs, le HR/VP Borrell n'a cessé d'insister sur la nécessité de mettre immédiatement fin à la grave escalade de la violence, d'en prévenir la propagation et de faire en sorte que les civils de tous bords soient protégés. Il a également demandé que le droit international humanitaire soit intégralement respecté et que le plein accès à l'aide humanitaire soit assuré aux personnes qui en ont le plus besoin à Gaza.

Il est nécessaire de s'attaquer aux causes profondes qui ont conduit à cette situation. Le statu quo de lieux saints doit être respecté et les actes de provocation autour de ceux-ci doivent être évités, ce que le HR/VP a affirmé lors de ses contacts. Il a également rappelé la position de longue date de l'UE quant à la nécessité de mettre un terme aux activités de colonisation, aux démolitions et aux expulsions, y compris à Jérusalem-Est.

Il s'est entretenu cette semaine avec le président palestinien Mahmoud Abbas et avec le ministre israélien des affaires étrangères, Gabi Ashkenazi. Le HR/VP Borrell a également eu des échanges de vues avec des acteurs régionaux clés, notamment le ministre égyptien des affaires étrangères, Sameh Shoukry, le ministre jordanien des affaires étrangères, Ayman Safadi, et le ministre turc des affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu. Parallèlement, le HR/VP demeure en contact étroit avec les ministres des affaires étrangères des États membres de l'UE afin de se concerter avec eux et d'examiner la manière dont l'UE peut contribuer au mieux à mettre fin aux violences en cours.

Le HR/VP a chargé le représentant spécial de l'Union européenne pour le processus de paix au Proche-Orient, Sven Koopmans, de collaborer activement avec d'autres envoyés du Quatuor pour le Proche-Orient pour répondre à cette crise. Sur le terrain, la délégation de l'UE à Tel Aviv et la représentation de l'UE à Jérusalem sont également en contact avec les autorités israéliennes et palestiniennes et avec les représentants des États membres.

La priorité et le message de l'UE dans ce contexte demeurent limpides: la violence doit cesser maintenant. Il est nécessaire et urgent de s'attaquer aux causes profondes du conflit et de trouver une voie politique permettant le retour à des négociations constructives en vue d'une solution fondée sur la coexistence de deux États conformément aux paramètres internationalement reconnus. Tant les Israéliens que les Palestiniens ont le droit de vivre en toute sûreté et sécurité, dans la liberté et la démocratie. Il faut mettre un terme à ces cycles de violence permanents.