L’Union européenne soutient la protection du lac Tanganyika et la gestion durable de ses ressources

22/04/2021 - 09:45
News stories

Lancé en 2019, le programme « Lake Tanganyika Water Management » (LATAWAMA) vise à améliorer durablement la gestion et le contrôle de la qualité des eaux transfrontalières du bassin du lac Tanganyika. D’une durée de quatre ans, le programme LATAWAMA prévoit la coopération de cinq pays : le Burundi, la Tanzanie, la République Démocratique du Congo, la Zambie et le Rwanda dont la rivière Rusizi alimente au nord le lac Tanganyika.

Deuxième plus grand lac d’Afrique, le lac Tanganyika contient 17 % de la réserve d’eau douce du monde. Doté d’une biodiversité exceptionnelle, son bassin est néanmoins soumis à de nombreuses pressions : démographique (urbanisation croissante), environnementale (surexploitation des stocks de pêche, déforestation, pratiques agricoles non durables) et climatique (montée des eaux).

Le programme LATAWAMA, financé à hauteur de 6,9 millions d’euros par l’Union européenne, et mis en œuvre par ENABEL, l’Agence Belge de Développement, et l’Autorité du Lac Tanganyika (ALT), vise à préserver la biodiversité et l’intégrité des écosystèmes aquatiques et terrestres du lac Tanganyika.

Dans cette perspective, un réseau de suivi et de contrôle de la qualité des eaux du lac (Lake Tanganyika Water Monitoring Network), associant les laboratoires des pays riverains, permettra de constituer une base de données accessibles à différentes parties prenantes. Par ailleurs, le programme déploiera dans les villes-pilotes de Bujumbura, Uvira, Kigoma, Rusizi et Mpulungu des actions de lutte contre la pollution principalement liées à la gestion des déchets solides et à l’assainissement.

Pour plus d’information, rendez-vous sur www.latawama.org

 

Languages:
Languages:
Rubriques éditoriales: