Clôture du programme d’appui à la protection de l’enfance au Maroc - Discours de l'ambassadrice Claudia WIEDEY

Rabat, 19/04/2021 - 14:00, UNIQUE ID: 210420_43
Speeches of the Ambassador

L'ambassadrice Claudia Wiedey a coprésidé la cérémonie de clôture du programme d’appui à la protection de l’enfance au Maroc aux côtés de la Ministre de la Solidarité, du Développement social, de l'Egalité et de la Famille et de la représentante de l'UNICEF, en charge de la mise en oeuvre du projet.

Clôture du programme d’appui à la protection de l’enfance au Maroc

Discours de Claudia WIEDEY, Ambassadrice de l'Union européenne au Maroc 

19/04/2021 : Rabat ( Présentiel/Virtuel)                                

 

Madame la Ministre de la Solidarité, du Développement social, de l'Egalité et de la Famille,

Monsieur le Secrétaire général,

Mesdames et Messieurs,

Chers partenaires,  

 

Je suis ravie de participer aujourd'hui à cette clôture du programme d’appui à l’enfance, qui va nous permettre de faire un bilan et de nous projeter dans l’avenir.  

Les enfants, la jeunesse sont pour l'Union européenne comme pour le Maroc, un enjeu primordial pour le développement de la société. Peu importe leur situation géographique et sociale, ils doivent pouvoir bénéficier pleinement des services sociaux de base dont l'État reste le garant.

L'enfance est au cœur des priorités de l’Union européenne qui privilégie une approche globale et multidisciplinaire et la Commission européenne a adopté en mars 2021 la première stratégie globale de l'UE sur les droits de l'enfant, ainsi qu'une proposition de recommandation du Conseil établissant une garantie européenne pour l'enfance, afin de promouvoir l'égalité des chances pour les enfants exposés au risque de pauvreté ou d'exclusion sociale.  Cette stratégie repose sur 6 piliers :

  • Les enfants en tant qu'acteurs de changement de la vie démocratique
  • Le droit des enfants de réaliser pleinement leur potentiel, quel que soit leur milieu social
  • Le droit des enfants d'être à l'abri de toute violence
  • Le droit des enfants à une justice qui leur est adaptée lorsqu'ils sont victimes, témoins, suspects, accusés d'avoir commis une infraction pénale ou partie à une procédure judiciaire
  • Le droit des enfants de naviguer en toute sécurité dans l'environnement numérique et de tirer parti de ses possibilités
  • Et enfin : Les droits des enfants dans le monde, avec des engagements de l’UE de soutenir la protection de l’enfance dans ces partenariats stratégiques.

L’Union européenne se réjouit d’avoir pu accompagner le Ministère de la Solidarité, du Développement Social, de l’Egalité et de la Famille, les différents acteurs institutionnels sectoriels et territoriaux et les acteurs de la société civile, dans la mise en place de dispositifs territoriaux  intégrés de la protection de l’enfance pilotes, encadrés par la circulaire du Chef du Gouvernement: ils représentent la cheville ouvrière pour l’opérationnalisation effective de mécanismes de prévention et de protection des enfants. Cet appui s’est inscrit dans un programme de convergence règlementaire mettant ainsi en lumière une thématique sur laquelle l’UE et le Maroc ont à partager de bonnes pratiques,  tant les défis sont communs de part et d’autre.  

Nous saluons également l’engagement du Maroc dans le cadre du "Pacte National pour l’enfance à l’horizon 2030". En effet, dans le cadre de l'Agenda 2030, ne laisser personne de côté est au cœur de notre partenariat et de notre coopération avec le Maroc.  La déclaration conjointe du Conseil d'association du 27 juin 2019, a mis d'ailleurs en relief les espaces de valeur partagée dans lesquels les opportunités offertes aux jeunes tiennent une place de choix, ainsi que le développement inclusif, équitable et durable propre à réduire les disparités sociales et territoriales.

L’Union européenne salue l’engagement politique et institutionnel du Maroc avec les avancées sur le terrain, à des rythmes différents, des Comités Provinciaux de Protection de l’Enfance et des Centres d’accompagnement pour la Protection de l’Enfance.

Ce programme a permis de lancer une dynamique tant au niveau central que territorial. De nombreux outils ont pu être développés en termes de formation et de suivi qualité y compris à travers l’ébauche d’un système d’information. Nous nous réjouissons que ce processus puisse être capitalisé par l’appui de l’UNICEF, dans une perspective de soutien au prochain plan d’action de la Politique Intégrée de la Protection de l’Enfance au Maroc 2021-2025.

 L'appui de l'Union européenne à la protection de l'enfance au Maroc est une question transversale dans nos programmes, notamment dans le domaine de la migration et du secteur de la justice.

Ainsi, les programmes HIMAYA et HIJRA WA HIMAYA, cofinancés par l'Union européenne et mis en œuvre par l'UNICEF, continueront à appuyer l’opérationnalisation des dispositifs territoriaux et la protection et la promotion des droits des enfants, qu'ils soient marocains ou enfants en mouvement, en assurant en particulier l’harmonisation des circuits de prise en charge des volets judiciaires et sociaux.  

Parce que la protection de l'enfance nécessite des avancées législatives, l'Union européenne soutient également la société civile dans ses activités de plaidoyer en faveur des droits des enfants, à travers notamment l'appui à la plateforme de la Convention relative aux Droits de l'Enfant.

Eviter le morcellement des différents appuis grâce à une coordination efficace, est gage de succès.  La mise en place des dispositifs territoriaux intégrés de protection de l'Enfance sont la clé  pour l'opérationnalisation multisectorielle de la politique, avec les collectivités territoriales mais aussi grâce à l'appui apporté aux familles et aux enfants. Le lancement la semaine dernière par Sa Majesté le Roi Mohamed VI de la généralisation de la protection sociale, que l’Union européenne soutient par ailleurs, est également un levier incontournable pour la mise en œuvre effective des droits, en produisant aide et soutien aux familles,  et en soutenant le changement des normes sociales .

Les enfants sont susceptibles d'être les plus grands acteurs de changement et de développement durable dans leurs communautés et leurs pays.  Le partenariat Maroc-UE s’inscrit durablement dans cette perspective de relance inclusive et protectrice, dans l’intérêt supérieur de l’enfant, mais aussi dans l’intérêt de la société toute entière.

Je vous remercie.

 

Équipes éditoriales: