Turquie: déclaration du haut représentant/vice-président Josep Borrell sur le retrait de la Turquie de la Convention d'Istanbul

Bruxelles, 20/03/2021 - 23:03, UNIQUE ID: 210320_3
Statements by the HR/VP

La Convention d'Istanbul est le premier instrument international juridiquement contraignant de lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique. Elle vise à garantir une protection juridique essentielle aux femmes et aux filles dans le monde entier. Cela est aujourd'hui plus important que jamais, étant donné que la violence à l'égard des femmes et des filles a augmenté pour atteindre de nouveaux niveaux dans le monde, conséquence de la pandémie de COVID-19 et des nombreux conflits, dont les femmes sont les premières victimes.

Le moment est venu de montrer la voie et de renforcer les efforts déployés au niveau mondial pour lutter contre la violence à l'égard des femmes et des filles et non de battre en retraite. C'est pourquoi nous ne pouvons que regretter profondément la décision du gouvernement turc de se retirer de cette convention, qui porte d'ailleurs le nom de la ville d'Istanbul, et lui faire part de notre incompréhension à cet égard. Cette décision risque de compromettre la protection et les droits fondamentaux des femmes et des filles en Turquie. Elle envoie également un message dangereux au reste du monde.

Nous ne pouvons donc que demander instamment à la Turquie de revenir sur sa décision. Nous espérons que la Turquie s'associera bientôt de nouveau à l'Union européenne pour défendre les droits des femmes et des filles, élément fondamental des droits de l'homme, de la paix, de la sécurité et de l'égalité au XXIe siècle.

Languages: