Bolivie: déclaration de la porte parole sur l'évolution récente de la situation

Bruxelles, 14/03/2021 - 17:11, UNIQUE ID: 210314_3
Statements by the Spokesperson

Ces derniers jours, des mandats d'arrêt ont été émis en Bolivie à l'encontre de l'ancienne présidente, Mme Áñez, de ministres de son gouvernement par intérim ainsi que d'autres anciens responsables. En conséquence, l'ancienne présidente et deux de ses ministres ont déjà été arrêtés. Il s'agit là d'évolutions préoccupantes que nous suivons de près.

Les accusations liées aux événements de 2019 doivent être traitées dans le cadre d'une procédure judiciaire transparente et sans pression politique, dans le plein respect de l'indépendance des pouvoirs.

Les défis qui se posent actuellement exigent de faire preuve d'unité et de viser des objectifs communs. L'UE escompte que les différends politiques seront réglés par le dialogue et la réconciliation afin que la stabilité politique et le respect des droits de l'homme puissent être préservés. L'UE continuera à soutenir la Bolivie dans le cadre des efforts déployés à cet égard.

Languages: