Nigeria: Statement Nigeria: Déclaration du haut représentant/vice-président Josep Borrell concernant les récents enlèvements

Brussels, 26/02/2021 - 20:17, UNIQUE ID: 210226_16
Statements by the HR/VP

L'augmentation récente des enlèvements collectifs et des attaques dans le nord‑ouest et le centre du Nigeria inspire la peur et porte atteinte à la frange la plus vulnérable de la population, à savoir les enfants et les femmes.

L'UE demande la libération immédiate et inconditionnelle de tous les otages, y compris les écoliers de Kagara enlevés il y a plus d'une semaine, ainsi que les centaines d'adolescentes enlevées aujourd'hui dans leur école à Jangebe, dans l'État de Zamfara.

Le rapt d'écoliers et les attaques commises contre les écoles sont devenus le signe distinctif des bandits, bandes criminelles et groupes armés non étatiques opérant dans la région. Ces groupes, poussés par l'appât du gain et le désir de semer la terreur, s'en prennent indistinctement aux jeunes, aux innocents et aux personnes vulnérables en perpétrant enlèvements contre rançon, meurtres, pillages et mises à sac.

Les enfants ne doivent pas souffrir des conséquences des conflits. Ils doivent être protégés car ils ont un rôle essentiel à jouer pour construire un présent et un avenir dans lesquels la paix prévaut, comme nous l'avons déclaré à l'occasion de la journée Internationale contre l'exploitation des enfants soldats. L'UE est prête à coopérer davantage avec les autorités nigérianes et d'autres partenaires internationaux afin de contribuer à protéger les civils de cette terreur.

Languages:
Équipes éditoriales: