European Union External Action

Economie : L’Union européenne soutient la production du lait dans la partie septentrionale du Cameroun

05/11/2020 - 12:28
News stories

La cérémonie d’inauguration de la mini-laiterie de Maroua a lieu ce jeudi 5 novembre dans ladite localité, sous la présidence du Ministre des Pêches et des industries animales-MINEPIA, avec la présence du Ministre de l’Economie-MINEPAT, du Ministre de l’Agriculture et du Développement rural-MINADER, de l’UE, du Gouverneur de la Région de l’Extrême-Nord et des autorités administratives et municipales.

Cet événement marque le démarrage des mini laiteries de Maroua, Garoua, Ngaoundéré et Meiganga, financées par l’Union européenne à hauteur de 6,5 milliards de FCFA, dans le cadre du Programme d’Appui au Développement de la Filière laitière.

Depuis 2019, des activités complémentaires pour la pérennisation de ces acquis sont appuyées par l’UE et le MINEPIA à plus de 150 millions de FCFA, en vue de professionnaliser les bénéficiaires à l’utilisation, la gestion et l’entretien de ces outils de haute technologie.

Cet événement marque le démarrage des mini laiteries de Maroua, Garoua, Ngaoundéré et Meiganga, financées par l’Union européenne à hauteur de 6,5 milliards de FCFA dans le cadre du Programme d’Appui au Développement de la Filière laitière. Depuis 2019, des activités complémentaires pour la pérennisation de ces acquis sont appuyées par l’UE et le MINEPIA à plus de 150 millions de FCFA, en vue de professionnaliser les bénéficiaires à l’utilisation, la gestion et l’entretien de ces outils de haute technologie.

Le Programme d’Appui au Développement de la Filière laitière a permis de :


1) Construire et équiper des mini laiteries dans les villes de Maroua, Garoua, Ngaoundéré et Meiganga avec une capacité de transformation de 2000 litres de lait par jour par mini laiterie, sachant que chaque mini laiterie est accompagnée des centres de collecte de lait avec laboratoire d’analyse de qualité et d’une Maison d’Eleveurs et de Développement Durable (MEDD) ;


2) Améliorer la qualité nutritionnelle des bénéficiaires en produisant et commercialisant localement du lait pasteurisé, du yaourt, du beurre de table, de la crème fraiche et glacée et du fromage ;


3) Créer des emplois permanents d’environ 120 postes dans les 4 localités et des centaines d’emplois indirects ;


4) Apporter une valeur ajoutée substantielle à l’élevage local des bovins et réduire sensiblement l’importation des produits laitiers.

Voir notre communiqué de presse : PDF iconCP_Inauguration_Laiterie_Maroua_Final.pdf

 

Editorial Sections: