Comité mixte Australie-Union européenne: communiqué de presse conjoint

Brussels, 21/10/2020 - 13:56, UNIQUE ID: 201021_8
Joint Press Releases

Le troisième comité mixte UE-Australie confirme une nouvelle fois les liens bilatéraux solides entre les deux parties et met en évidence les pistes pour un renforcement de la coopération.

Le 19 octobre 2020, l’Union européenne et l’Australie ont tenu leur troisième réunion annuelle du comité mixte au niveau des hauts fonctionnaires, par vidéoconférence.

Comme confirmé lors des récents contacts téléphoniques au niveau des dirigeants, l’Australie et l’UE sont de fervents défenseurs de l’ordre international fondé sur des règles et d’un système multilatéral efficace. Elles partagent leur attachement à la démocratie, à l’état de droit, à la protection et à la promotion des droits de l’homme, ainsi qu’à l’égalité des sexes.

Le comité mixte a passé en revue les progrès accomplis en ce qui concerne les priorités bilatérales et s’est penché sur la marge de renforcement du dialogue et de la coopération à la lumière de ces intérêts communs.

Réaction à la COVID-19

Le comité mixte a souligné les contributions importantes de l’UE et de l’Australie à la réaction à la COVID-19 au niveau mondial. Les autorités australiennes et de l’UE ont apporté leur soutien mutuel à leurs citoyens respectifs touchés par les interruptions de voyage causées par la pandémie.

Lors de la conférence des donateurs organisée dans le cadre de la réponse mondiale au coronavirus sous l’égide de l’UE, l’Australie a contribué à hauteur de 210 millions d’euros aux 15,9 milliards d’euros levés pour le développement collaboratif mondial et le déploiement universel de diagnostics, de traitements et de vaccins contre le coronavirus, ainsi que pour l’accès à ceux-ci. L’UE et l’Australie ont réitéré leur soutien à un accès universel, juste, équitable et rapide à des vaccins contre la COVID-19 qui soient sûrs, efficaces et abordables et se sont félicitées de leur coopération au sein du mécanisme COVAX, auquel les deux parties se sont engagées à verser des fonds importants (contribution de l’UE de 400 millions d’euros et contribution australienne de 48 millions d’euros) pour soutenir l’accès aux vaccins des pays à revenu faible et intermédiaire inférieur.

L’UE a informé l’Australie de la mise en œuvre, dans la région Asie-Pacifique, de son initiative «Team Europe», dotée d’une enveloppe d’environ 36 milliards d’euros, destinée à aider les pays partenaires dans le monde entier dans la lutte contre la pandémie de coronavirus et ses conséquences. L’UE a consacré 120 millions d’euros à la région du Pacifique et au Timor-Oriental. Sur le front sanitaire, 25 millions d’euros ont été alloués à la lutte contre la propagation de la COVID et 95 millions d’euros à l’atténuation de ses répercussions économiques.
L’Australie a informé l’UE de ses efforts pour soutenir la sécurité sanitaire, la stabilité et la reprise économique dans la région indo-pacifique par l’intermédiaire de ses partenariats pour la reprise, y compris grâce à une réorganisation majeure de son budget officiel d’aide au développement de 2,4 milliards d’euros en 2020-2021 et à une enveloppe supplémentaire de 180 millions d’euros en faveur d’un paquet de relance COVID-19 pour le Pacifique et le Timor-Oriental, ainsi que l’Asie du Sud-Est. Compte tenu de la déclaration ministérielle de l’ASEM sur la COVID-19 du 7 septembre, les deux parties continueront à œuvrer en faveur d’une reprise durable et inclusive.

L’UE et l’Australie ont réitéré leur soutien à la mise en œuvre intégrale de la résolution de l’Assemblée mondiale de la santé (AMS) du 19 mai 2020 et reconnu les progrès réalisés en ce qui concerne l’évaluation indépendante de la réaction à la pandémie. Elles ont réitéré leur intérêt commun à garantir une architecture sanitaire internationale, comprenant l’OMS et le Règlement sanitaire international, qui soit «adaptée à sa finalité» afin de réagir efficacement aux urgences sanitaires. Elles ont également réaffirmé qu’il importait toujours de bâtir des systèmes de santé solides et de maintenir l’accès aux services de santé essentiels afin de prévenir une recrudescence d’autres risques sanitaires et d’autres maladies évitables.

Sécurité et résilience

L’UE et l’Australie sont convenues de continuer à renforcer encore leurs échanges sur la cybersécurité, la désinformation, la lutte contre l’ingérence étrangère, la protection des infrastructures critiques et la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme. Elles renforceront également leur coopération dans le cadre des structures créées par le sommet sur la lutte contre l’ingérence étrangère.

Elles ont convenu de poursuivre leur action dans le domaine de la gestion des crises et examiné les possibilités de renforcer la coopération dans le cadre de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de l’UE, conformément à l’accord-cadre de participation UE-Australie. Les deux parties continueront d’échanger des informations sur leur gestion des crises humanitaires respective et sur d’autres priorités liées à la paix et à la sécurité. L’UE et l’Australie ont convenu de coopérer dans le domaine des matières premières critiques/des minéraux critiques.

Commerce, connectivité, recherche

Le comité mixte a pris acte de l’état actuel des négociations d’un accord bilatéral de libre-échange et réitéré l’objectif de l’UE et de l’Australie de parvenir à des résultats globaux et ambitieux.
L’UE et l’Australie ont rappelé leur adhésion aux principes du G20 relatifs aux investissements dans des infrastructures de qualité, et à la mise en œuvre de ces principes. Elles ont également rappelé leur volonté de promouvoir et de permettre des investissements dans des infrastructures de qualité qui soient durables, inclusifs et fondés sur l’état de droit. Elles se sont résolues à promouvoir la complémentarité et l’action coordonnée dans leur travail avec les pays partenaires sur la connectivité et les investissements dans les infrastructures durables.

Elles ont réitéré leur détermination à lancer un dialogue UE-Australie sur les transports, dans le cadre duquel la coopération en matière de transports sera approfondie.
Elles ont convenu de l’intérêt de renforcer le partenariat UE-Australie pour la recherche et l’innovation dans le cadre de l’accord de coopération scientifique et technologique entre l’UE et l’Australie.

Changement climatique et environnement

Le comité mixte a pris note des récentes consultations bilatérales productives sur le changement climatique et l’environnement et, dans ce contexte, a arrêté des mesures de suivi, notamment en ce qui concerne: l’économie circulaire, la lutte contre la perte de biodiversité, la pêche durable et la protection de l’environnement marin, ainsi que l’innovation en matière de technologies propres, la finance durable et la réduction des émissions du secteur agricole. Les deux parties ont noté l’importance d’accélérer le déploiement de technologies clés pour réduire les émissions.

L’UE et l’Australie ont souligné leur attachement à la mise en œuvre intégrale de l’accord de Paris et au renforcement de l’action mondiale en matière de lutte contre le changement climatique dans la perspective de la COP26 en 2021. Elles ont pris acte de leurs efforts respectifs pour démontrer leur ambition importante en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de publication de stratégies de développement à faibles émissions afin de contribuer à la neutralité climatique mondiale dès que possible au cours de la deuxième moitié du siècle, et à la résilience climatique.

Coopération dans les enceintes multilatérales et régionales

L’UE et l’Australie ont discuté d’un renforcement de leur coopération au sein des Nations unies et d’autres enceintes multilatérales et régionales, y compris le Forum régional de l’ASEAN et le Dialogue Europe-Asie.

Le comité mixte a souligné la coopération constructive entre l’UE et l’Australie en vue de promouvoir les progrès en matière de réforme de l’OMC, y compris leur adhésion conjointe au groupe d’Ottawa des membres de l’OMC.

Développement

L’UE et l’Australie partagent la volonté de faire progresser le développement durable, y compris en mettant en œuvre les priorités à l’horizon 2030 et en réalisant les objectifs de développement durable.

Elles ont échangé leurs points de vue sur leurs programmes et priorités de développement actuels et futurs dans le Pacifique et ont mis en évidence des domaines de coopération. L’UE a informé l’Australie des négociations post-Cotonou et l’Australie a fourni des informations sur son initiative Pacific Step Up. Elles ont convenu de poursuivre leur dialogue et leur coordination.

La délégation de l’UE était conduite par M. Gunnar Wiegand, directeur exécutif pour l’Asie et le Pacifique au Service européen pour l’action extérieure. La délégation australienne était dirigée par M. John Geering, premier secrétaire adjoint à la division Europe et Amérique latine au ministère des affaires étrangères et du commerce.

Languages:
Équipes éditoriales: