European Union External Action

L’Union européenne et l’UNICEF maintiennent leur soutien à la lutte contre la malnutrition infantile en République centrafricaine

Bangui, 20/10/2020 - 11:36, UNIQUE ID: 201020_4
Joint Press Releases

L’aide humanitaire de l’Union européenne a récemment accordé un nouveau financement de 750 000 euros (830 491 dollars) à l'UNICEF pour ses activités nutritionnelles et sanitaires dans les régions les plus isolées de la République centrafricaine (RCA).

Alors qu’un nombre de personnes toujours plus important sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë en RCA et que près de 60 % de la population est en besoin d’assistance humanitaire, un nouveau financement de 750 000 euros de l’aide humanitaire de l’Union européenne permettra à l’UNICEF d'intensifier ses efforts pour atteindre et traiter des milliers d'enfants souffrant de malnutrition.

« La moitié de la population centrafricaine n’a pas assez à manger, et près de 38% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique, » a indiqué Cheick BA, chef du bureau d’aide humanitaire de l’Union européenne en RCA. « Nous maintenons notre soutien aux plus vulnérables, car la sécurité alimentaire s'est gravement détériorée avec la reprise du conflit, de faibles rendements agricoles, et l'impact socio-économique de la pandémie de Covid-19 », a-t-il ajouté.

Grâce à ce soutien, l'UNICEF pourra mettre en œuvre un système de réponse rapide pour traiter près de 5 000 enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition aiguë sévère dans six zones sanitaires (Bouca, Paoua, Bocaranga-Koui, Ngaoundaye, Kémo, Nana-Gribizi, qui sont les plus touchés par une crise nutritionnelle) et assurer un accès gratuit aux services de santé de base à 20 000 personnes par le biais de cliniques mobiles.

Cela contribuera à réduire la mortalité infantile et améliorer la santé des femmes enceintes et allaitantes et des autres personnes vulnérables dans les zones difficiles d’accès, a déclaré l'UNICEF aujourd'hui.

« En RCA, l’épidémie de COVID-19 a eu un impact disproportionné sur les enfants, et sur notre capacité à leur fournir des soins essentiels de nutrition et de santé, » a déclaré M. Fran Equiza, Représentant de l'UNICEF en RCA. « Après avoir constaté une réduction de l'incidence de la malnutrition[1] ces dernières années, nous ne pouvons pas nous permettre de voir ces résultats disparaître en quelques mois. Nous sommes reconnaissants à l’Union européenne pour son appui essentiel dans cette période difficile, qui nous aidera à intensifier nos efforts pour que de plus en plus d'enfants puissent survivre et grandir en bonne santé ».

Plus de 13 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ont pu être soignés en 2019-2020, grâce au financement précèdent de l’Union européenne, qui a, cette année, déjà alloué plus de €22,7 millions à 17 interventions humanitaires dans le pays.

En outre, l'UNICEF prévoit de renforcer son programme de cliniques mobiles afin d’assurer l’accès gratuit à la prise en charge de 20 000 enfants de moins de cinq ans, mères et autres personnes vulnérables vivant dans des zones difficiles d'accès ou touchées par le conflit, ainsi que de soutenir la coordination, l’appui logistique et l'assurance qualité des interventions d'urgence nutritionnelles et médicales aux formations sanitaires.

À propos de la situation de la malnutrition en RCA[2] : Les résultats de l'enquête SMART menée au cours du dernier trimestre 2019 révèlent des taux alarmants de malnutrition aiguë sévère et chronique chez les enfants de moins de cinq ans dans le pays. Au niveau national, les résultats montrent une légère amélioration du taux de malnutrition aiguë globale, qui passe de 7,1 % en 2018 à 5,8 % en 2019, et du taux de malnutrition aiguë sévère, qui passe de 2,1 % en 2018 à 1,3 % en 2019. Toutefois, les taux de MAS restent supérieurs au niveau d'urgence de 2 % fixé par l'OMS dans certaines localités des préfectures de Kémo, Lobaye, Nana Gribizi, Mambéré, Ombella M'poko, Ouaka et Ouham.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles au monde, pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, pour construire un monde meilleur pour tous. Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son travail au service des enfants, visitez le site : www.unicef.org/wca. Vous pouvez suivre l’UNICEF sur Twitter et Facebook.

À propos de l’aide humanitaire de l’UE

L’Union européenne, avec ses États membres, est le premier donateur d’aide humanitaire au monde. L’aide d’urgence est l’expression de la solidarité européenne avec les personnes qui en ont besoin à travers le monde. Elle vise à sauver des vies, à prévenir et à atténuer la souffrance humaine et à préserver l’intégrité et la dignité humaine des populations victimes de catastrophes naturelles et de crises d’origine humaine.

Le service de protection civile et d’opérations d’aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) aide chaque année des millions de victimes de conflits et de catastrophes. À travers son siège à Bruxelles et son réseau mondial de bureaux locaux, ECHO fournit une assistance aux personnes les plus vulnérables sur la seule base des besoins humanitaires.

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Giovanni Zambello, Chef de la Communication, UNICEF CAR : gzambello@unicef.org

Hilaire AVRIL : Hilaire.Avril@echofield.eu

Responsable régional d’information – Afrique Centrale & de l’Ouest (DG ECHO)

La protection civile et les opérations d'aide humanitaire de l'Union européenne : http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm https://twitter.com/eu_echo http://www.facebook.com/ec.humanitarian.aid


 

[1] Au niveau national, les derniers résultats montrent une légère amélioration du taux de malnutrition aiguë globale, qui passe de 7,1 % en 2018 à 5,8 % en 2019, et du taux de malnutrition aiguë sévère, qui passe de 2,1 % en 2018 à 1,3 % en 2019 (HNO light 2020).
[2] Source : HUMANITARIAN SITUATION AND URGENT FUNDING REQUIREMENTS (HNO light), février 2020.
Editorial Sections: