European Union External Action

Biélorussie: le haut représentant/vice-président, M. Josep Borrell, s'est entretenu avec le ministre des affaires étrangères, M. Makeï

Brussels, 10/10/2020 - 08:35, UNIQUE ID: 201010_8
Press releases

Vendredi soir, le haut représentant/vice-président, M. Josep Borrell, a téléphoné au ministre des affaires étrangères biélorusse, M. Vladimir Makeï, pour évoquer l’évolution de la situation en Biélorussie depuis les élections présidentielles du 9 août.

Le haut représentant a rappelé la position de l’UE exprimée à plusieurs reprises, et tout dernièrement par les dirigeants de l’UE lors du Conseil européen du 1er octobre.

Le haut représentant a redit que l'UE attendait des autorités biélorusses qu’elles mettent un terme à la violence et à la répression à l’encontre des citoyens, qu’elles libèrent tous les détenus et les prisonniers politiques et qu’elles respectent la liberté des médias et la société civile, et il les a appelées instamment à entamer un dialogue national sans exclusive. À cet égard, le haut représentant/vice-président Borrell a mis en avant le soutien de l’UE à la proposition de l’Albanie, qui assure l’actuelle présidence de l’OSCE, et de la Suède, qui assurera la présidence suivante, d’aider au dialogue en Biélorussie par l’organisation d’une visite commune et a encouragé le pays à accepter cette proposition.

Le haut représentant/vice-président a exprimé l’entière solidarité de l’UE avec la Pologne et la Lituanie, auxquelles les autorités biélorusses ont demandé, de manière infondée et regrettable, de rappeler leurs ambassadeurs et de réduire sensiblement leurs représentations diplomatiques à Minsk. Il a insisté sur le fait que l’UE est unie dans la position qu’elle défend concernant la situation en Biélorussie. Les tentatives des autorités biélorusses de cibler certains États membres de l’Union européenne ne parviendront pas à affaiblir cette unité.

Le haut représentant/vice-président Borrell a réaffirmé le ferme soutien de l’Union européenne à l’indépendance et à la souveraineté de la Biélorussie, aux revendications légitimes de la population biélorusse et au respect des droits et du choix démocratique de celle-ci en tant qu’élément fondamental; il a par ailleurs souligné l’importance de garder ouverts des canaux de communication.