European Union External Action

Appel à l'action en faveur de la biodiversité pour un développement durable - l'UE participe au sommet des Nations unies sur la biodiversité

30/09/2020 - 17:00
News stories

La biodiversité et la nature sont essentielles pour toute forme de vie sur la planète. La biodiversité joue un rôle fondamental pour le développement durable et le bien-être hu-main. La biodiversité peut également renforcer la paix dans le cadre de la mise en place d'une gestion inclusive des ressources naturelles, du respect des droits des peuples au-tochtones, de la lutte contre le trafic d'espèces sauvages ou de la promotion du dialogue international autour de ressources partagées. Dans l'un de ses premiers discours en tant que haut représentant de l'Union, Josep Borrell a souligné que "la gestion des terres et des ressources naturelles est l'un des plus grands défis auxquels le monde est confronté aujourd'hui".

biodiversity

Malheureusement, la biodiversité et les écosystèmes sont en déclin et se détériorent de manière inédite. Environ un million d'espèces sont menacées d'extinction. Les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs convenus au niveau mondial dans le cadre de la convention des Nations unies sur la diversité biologique ont été insuffisants. La plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) https://ipbes.net/global-assessment a conclu que les taux d'extinction des espèces sont aujourd'hui des dizaines à des centaines de fois supérieurs aux moyennes historiques. Nous sommes dans une situation d'urgence planétaire qui nécessite une réponse urgente et unie.

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence qu'il était important et urgent d'agir, et nous a fait prendre conscience du fait que la santé de notre planète joue un rôle important dans l'émergence de maladies zoonotiques. La crise actuelle nous rappelle que lorsque nous détruisons et dégradons la biodiversité, nous augmentons le risque que des maladies se transmettent des espèces sauvages aux êtres humains. La nature, le climat et l'environnement devraient être au cœur de notre stratégie de relance après la COVID-19.

Sommet des Nations unies sur la biodiversité

Le 30 septembre, le sommet des Nations unies sur la biodiversité s'est déroulé sur le thème "Action urgente sur la biodiversité pour le développement durable". La présidente Ursula von der Leyen s'est exprimée au nom de l'UE, aux côtés d'un grand nombre d'autres chefs d'État ou de gouvernement et de dirigeants des Nations unies, ainsi que de représentants du secteur privé, des populations autochtones et de la jeunesse.

Le sommet a mis en avant l'urgence d'agir et d'investir dans la nature dans un monde post-COVID. Il intervient à un moment important, donnant le coup d'envoi à une année de décisions majeures sur des stratégies de relance, mais aussi de manifestations clés dans le domaine de l'environnement, y compris la 15e conférence des Parties à la convention sur la diversité biologique et la conférence de Glasgow sur le climat de 2020 (COP-26), toutes deux prévues en 2021.

Le 28 septembre, des dirigeants de haut niveau ont lancé, lors d'une manifestation, l'"engagement des dirigeants en faveur de la nature". Cette déclaration contient des engagements importants pris au plus haut niveau politique visant à placer la nature, le climat et l'environnement dans son ensemble au cœur des stratégies de relance et de la prise de décision. L'engagement des dirigeants en faveur de la nature est également une déclaration d'intention à l'appui du cadre mondial en matière de biodiversité pour l'après-2020 qui doit être adopté lors de la 15e conférence des parties à la convention des Nations unies sur la diversité biologique et en vue de la COP 26 sur le climat. L'UE (et la plupart de ses États membres) a souscrit à cet engagement, de même qu'un groupe de pays partageant les mêmes valeurs.

La stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité à l'horizon 2030

La protection de la biodiversité est l'un des principaux piliers du pacte vert pour l'Europe. En mai 2020, la Commission européenne a adopté une communication sur la stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité à l'horizon 2030. Celle-ci vise à mettre la biodiversité de l'Europe sur la voie du rétablissement d'ici 2030, ce qui devrait profiter aux populations, au climat et à la planète. Il s'agit également de la proposition de contribution de l'UE aux négociations internationales à venir sur le cadre mondial en matière de biodiversité pour l'après-2020, lors de la 15e conférence des parties à la convention sur la diversité biologique.

Les principales priorités de l'UE pour le "futur cadre mondial en matière de biodiversité" sont les suivantes:

  • des objectifs généraux à l'échelle mondiale en matière de biodiversité pour 2050, conformément aux ODD et à la vision pour 2050 de la convention sur la diversité biologique consistant à "vivre en harmonie avec la nature";
  • des objectifs mondiaux ambitieux et spécifiques, mesurables, réalisables, pertinents et assortis d'échéances (SMART) pour 2030 qui ciblent les facteurs d'appauvrissement de la biodiversité au moyen d'un processus de mise en œuvre, de suivi et de réexamen renforcé;
  • un cadre facilitateur dans les domaines de la finance, des capacités, de la recherche, de l'innovation et de la technologie;
  • un partage juste et équitable des bénéfices retirés de l'utilisation des ressources génétiques;
  • une approche inclusive (associant l'ensemble des parties prenantes), avec une attention particulière accordée aux populations autochtones et aux communautés locales.

Soutien de l'UE aux défenseurs de la biodiversité et de l'environnement

L'UE apporte son soutien à la protection de la biodiversité et à la lutte contre le trafic d'espèces sauvages dans différentes régions du monde. Des stratégies continentales ont été mises au point pour l'Afrique ("Au-delà des éléphants": https://op.europa.eu/fr/publication-detail/-/publication/d5aa8385-7b19-11e7-b2f2-01aa75ed71a1), l'Asie ("Larger than tigers" [Au-delà des tigres]: https://op.europa.eu/en/publication-detail/-/publication/93b375bc-4769-11e8-be1d-01aa75ed71a1/language-en) et l'Amérique latine ("Larger than jaguars" [Au-delà des jaguars]: https://ec.europa.eu/international-partnerships/system/files/brochure-jaguars-summary-20191014_en.pdf).

L'aide de l'UE apporte souvent un soutien aux zones protégées. Le projet de l'UE en faveur du parc national des Virunga (RDC) est un exemple du lien qui existe entre la biodiversité, le développement durable et les avantages générés pour les communautés locales, par exemple en termes de moyens de subsistance ou de stabilité. Le programme ECOFAC (pour la protection et l'utilisation rationnelle des écosystèmes forestiers centrafricains) est un programme régional associant sept pays du bassin du fleuve Congo et est doté de 80 millions d'euros pour la période 2014‑2020. L'UE a commencé à soutenir l'initiative pour le Triangle de Corail, zone qui abrite la plus forte concentration d'espèces marines de la planète et qui se situe en Indonésie, en Malaisie, aux Philippines, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, aux Îles Salomon et au Timor-Oriental.

Le braconnage et le commerce illégal d'espèces sauvages constituent une grave menace pour la biodiversité et sont un crime contre l'environnement. Conformément au plan d'action de l'UE de 2016 contre le trafic d'espèces sauvages, l'UE soutient les efforts déployés pour lutter contre le commerce illégal d'espèces sauvages dans le monde. Au total, près de 80 millions d'euros ont été mobilisés pour soutenir la lutte contre le trafic d'espèces sauvages dans les pays partenaires. L'UE apporte son soutien au Consortium international de lutte contre le commerce d'espèces sauvages (International Consortium on Combating Wildlife Trade - ICCWT) qui comprend INTERPOL, la CITES, l'ONUDC, la Banque mondiale et l'OMD.

Les peuples autochtones sont souvent les gardiens de la biodiversité et sont de plus en plus victimes de harcèlement et de violences. L'UE a soutenu plus de 30 000 défenseurs des droits de l'homme, dont beaucoup défendent les des droits des peuples autochtones et les droits de l'homme en rapport avec l'environnement.

Liens utiles:

https://www.cbd.int/

https://www.un.org/sustainabledevelopment/biodiversity/

https://ec.europa.eu/info/strategy/priorities-2019-2024/european-green-deal_fr

 

Options d'images:

https://www.shutterstock.com/image-photo/fairy-ink-cap-fungi-coprinellus-growing-1067852432

https://www.shutterstock.com/image-photo/harmony-nectar-insects-biological-biodiversity-invertebrate-1675386814

Rubriques éditoriales: