Dialogue UE-Moldavie sur les droits de l'homme

Brussels, 23/09/2020 - 16:39, UNIQUE ID: 200923_13
Press releases

 

Le 23 septembre 2020, l'Union européenne et la République de Moldavie ont tenu, par vidéoconférence, la onzième session de leur dialogue annuel sur les droits de l'homme. Avant la réunion, l'Union européenne a consulté des représentants d'organisations de la société civile moldaves et internationales. Des représentants des États membres de l'UE ainsi que des représentants de la société civile ont assisté au dialogue en qualité d'observateurs.

Le dialogue a réaffirmé l'importance des valeurs communes, en particulier le respect absolu des principes démocratiques, l'État de droit, la bonne gouvernance, les droits de l'homme et les libertés fondamentales, qui sont également des principes fondateurs de l'accord d'association auxquels l'UE et la Moldavie sont attachés.

Les discussions ont permis de passer en revue les développements intervenus depuis la session précédente du dialogue, en 2019, et elles ont porté sur un large éventail de questions, depuis les principales évolutions de la politique de l'UE en matière de droits de l'homme jusqu'à la démocratie et les droits électoraux, en passant par les droits de l'homme dans le système judiciaire (détention préventive, conditions de détention, lutte contre la torture et les mauvais traitements), la liberté des médias, les droits de l'enfant et l'égalité entre les hommes et les femmes, la politique de lutte contre les discriminations et la coopération multilatérale.

L'UE a souligné en particulier que des élections transparentes, ouvertes et crédibles demeuraient essentielles pour la démocratie et l'État de droit et, à cet égard, elle a insisté sur le fait qu'elle attendait des autorités moldaves qu'elles veillent à ce que l'élection présidentielle du 1er novembre se déroule dans le respect total de ces principes. L'UE a demandé à la Moldavie de donner pleinement suite aux recommandations en suspens de la Commission de Venise du Conseil de l'Europe et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe/du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme (OSCE/BIDDH) et d'adopter sans plus tarder les modifications législatives correspondantes à l'issue d'un processus consultatif n'excluant personne. L'UE a également souligné qu'il importait d'appliquer le cadre juridique électoral actuel de manière à mettre tous les candidats à l'élection sur un pied d'égalité.

Une attention particulière a également été accordée à la nécessité de garantir la liberté d'expression et la pluralité des médias, qui sont des éléments fondamentaux de la démocratie et des droits de l'homme. L'UE a insisté sur la nécessité d'une réforme globale pour renforcer encore la transparence et la concurrence dans le secteur des médias, en vue de remédier à la concentration de la propriété des médias et de garantir la liberté et le pluralisme des médias.

L'UE et la Moldavie sont conscientes des défis particuliers que pose la pandémie de coronavirus pour la protection des droits de l'homme reconnus internationalement et elles se sont accordées pour considérer que les mesures d'urgence destinées à faire face à la crise sanitaire ne doivent pas être prises au détriment des valeurs et principes fondamentaux.

La délégation de l'UE était conduite par M. Richard Tibbels, chef de la division "Partenariat oriental – relations bilatérales" au Service européen pour l'action extérieure, et la délégation moldave était dirigée par M. Radu Foltea, secrétaire d'État au ministère de la justice. Cette session du dialogue s'est tenue en marge de la réunion du sous-comité "Justice, liberté et sécurité", le 24 septembre.

La prochaine session du dialogue sur les droits de l'homme entre l'UE et la Moldavie devrait se tenir à Chisinau en 2021.

Languages: