European Union External Action

Pour une migration sûre et la protection des victimes de traite humaine

16/09/2020 - 16:30
News stories

Lancement d’un atelier consultatif pour planifier la conception de procédures opérationnelles standardisés et de formations pour des enquêtes et des poursuites améliorées des crimes de traite des êtres humains et de trafic de migrants.

Ce mercredi 16 septembre 2020, le Premier conseiller de la Délégation de l’Union Européenne, M. Fabrice Basile, a pris part à la cérémonie de lancement de l’atelier consultatif de la deuxième phase du programme d’amélioration de la gestion du flux migratoire (Better Migration Management). Cette cérémonie qui s’est tenue au sein des nouveaux locaux de la GIZ a également vue la participation de M. Maki Omar Abdoulkader, Secrétaire Général du Ministère de la Justice, des Affaires Pénitentiaires, chargé des Droits de l’Homme, ainsi que Mme. Lamisse Mohamed Said, Procureure de la République.

Cette seconde phase du programme régional BMM, qui s’étend du 1er octobre 2019 au 30 septembre 2022 avec un budget total de 35 millions d’Euros, est cofinancée par l’Union Européenne (30M) et le Ministère fédéral Allemand de la Coopération économique et du développement (5M). Il vise à permettre aux agences et institutions nationales d’être en mesure de faciliter une migration sûre, ordonnée et régulière et de lutter efficacement contre la traite des êtres humains et le trafic de migrants au sein et à partir de la Corne de l'Afrique grâce à une approche fondée sur les Droits humains.

M. Fabrice Basile a dans son discours d’ouverture souligné que « Le BMM est une partie de l'engagement fort et continu de l'Union européenne sur la question des migrations à Djibouti ; engagement qui prend la forme de dons très importants qui se chiffrent à plusieurs milliards de DJF grâce au Fonds Fiduciaire d'Urgence de l'Union européenne, à l'Office Humanitaire de l'Union européenne (ECHO) et plusieurs autres instruments financiers ».

Cet atelier fait intervenir CIVIPOL, qui est l'opérateur de coopération technique du ministère français de l'Intérieur, en tant qu'un des partenaires de mise en œuvre de la deuxième phase du programme Better Migration Management (BMM II). Ceci en collaboration avec l'ONUDC et en coordination avec la GIZ. CIVIPOL est engagé dans l'amélioration de la qualité et de l'exhaustivité des enquêtes et des poursuites relatives à la traite des personnes et au trafic de migrants, en adoptant une approche intégrée et fondée sur les droits de l'Homme.

Pour rappel le projet régional Better Migration Management (BMM) est mis en œuvre dans le cadre du processus de Khartoum au travers d'un Fond Fiduciaire pour la Corne de l'Afrique, dont la contribution de l'UE s'élève à 40000000€ (quarante millions d'euros). Le programme vise à améliorer la gestion des migrations dans la région et, en particulier à lutter contre le trafic et la traite de migrants clandestins dans et à partir de la Corne de l'Afrique. S'attaquer à ce problème uniquement au niveau national risquerait simplement de déplacer les itinéraires de contrebande et/ou de traite existants.

บทบรรณาธิการ: