European Union External Action

Conseil de sécurité des Nations unies: déclaration du haut représentant/ vice président Josep Borrell sur la Mission d'appui des Nations unies en Libye

Bruxelles, 09/07/2020 - 10:27, 09/07/2020 - 10:27, UNIQUE ID: 200709_9
Statements by the HR/VP

Seul le texte prononcé fait foi!

Monsieur le Président, cher Heiko [Maas, ministre allemand des affaires étrangères], Mesdames et Messieurs les membres du Conseil de sécurité, je vous remercie d'avoir invité l'Union européen à un débat sur une question qui revêt pour nous une telle importance.

Le conflit qui perdure en Libye a causé d'immenses souffrances à tous les Libyens; il est devenu un défi majeur pour la région et, en fin de compte, pour la communauté internationale.

Nous estimons, en tant qu'Union européenne, qu'il est grand temps de mettre un terme à ce conflit militaire qui se déroule à notre porte, et de parvenir à une transition appropriée en Libye. Nous devons préserver l'intégrité de la Libye: un partenaire uni, stable, prospère et fiable pour tous.

Cette réunion rassemble tous les pays qui ont la capacité, s'il s'y engagent réellement, de contribuer à une transition politique en Libye. Nous avons tous pris des engagements forts lors de la conférence de Berlin en janvier; il est temps à présent de traduire nos paroles en actions concrètes. Nous devons travailler ensemble, sous l'impulsion des Nations unies, pour mettre véritablement en œuvre les conclusions de Berlin, qui ont été acceptées par tous. Il faut mettre un terme aux clivages, qui ont transformé la Libye en un théâtre de guerres par procuration. Les actions appuyant l'une ou l'autre partie libyenne alimentent le conflit, et certaines constituent de manifestes actes de provocation. Les initiatives unilatérales vont à l'encontre de l'esprit du dialogue international consensuel dont la Libye a un besoin urgent et que nous devons encourager.

Excellences, nous devons revenir à nos engagements de Berlin, à commencer par l'application de l'embargo sur les armes imposé par les Nations unies, que toutes les parties continuent malheureusement de violer tous les jours et en toute impunité, comme nous l'ont fait savoir les Nations unies et comme l'a rappelé Heiko [Maas, ministre allemand des affaires étrangères]. Un effort collectif est nécessaire pour favoriser le retour des parties libyennes à la table des négociations, à commencer par les pourparlers militaires en format 5+5 menés par les Nations unies, afin de parvenir à un accord sur un cessez-le-feu durable. Nous soutenons l'initiative visant à démilitariser le conflit autour de Syrte et d'Al Djoufrah.

Nous, l'Union européenne, faisons notre part. J'ai porté un engagement fort de l'Union européenne en faveur du processus de Berlin, et du respect et de la mise en œuvre de ce dont nous sommes tous convenus. C'est pour cette raison que nous avons lancé l'opération IRINI, dont les missions essentielles consistent à appliquer l'embargo sur les armes imposé par les Nations unies et à stopper le flux d'armes entrant en Libye, ainsi qu'à surveiller le trafic de pétrole. Nous faisons régulièrement rapport au groupe d'experts des Nations unies sur la base du mandat donné par le Conseil de sécurité des Nations unies. Il est également évident que maîtriser le flux d'armes vers la Libye nécessite des mesures qui vont au-delà du domaine maritime. Mais pour cela, le Conseil de sécurité des Nations unies devrait élargir le mandat.

En tant que coprésident du groupe économique, j'espère également trouver une solution durable pour l'exploitation des ressources pétrolières en Libye, un point essentiel du conflit, qui est directement lié à l'augmentation de la présence à Syrte. Et cela est de la plus haute importance, la totalité de l'aide qu'apporte l'Europe à la Libye équivalant aux revenus pétroliers que pourrait générer le pays en une semaine.

D'ici la fin du mois, nous co-organiserons la prochaine réunion du comité international de suivi sur la Libye, où nous pourrons poursuivre ces discussions.

Excellences, chers collègues, nous devons œuvrer ensemble à la réalisation de ces objectifs, mettre un terme à toutes les ingérences qui alimentent le conflit et unir nos forces pour soutenir un processus inclusif, géré et dirigé par la Libye, débouchant sur une solution politique.

Je vous remercie de votre attention.

Lien vers la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=gBEJEB4_jI0&feature=youtu.be

 

Languages: