Kirghizstan: déclaration du porte-parole sur la situation d'Azimjan Askarov

Brussels, 13/05/2020 - 14:38, UNIQUE ID: 200513_10
Statements by the Spokesperson

La Cour suprême de la République kirghize a confirmé aujourd'hui la condamnation à perpétuité du défenseur des droits de l'homme de premier plan, Azimjan Askarov. Initialement, M. Askarov avait été condamné à la réclusion à perpétuité en septembre 2010, pour avoir prétendument organisé des émeutes de masse et participé à l'assassinat d'un policier. L'audition qui s'est tenue aujourd'hui était, pour M. Askarov, la dernière possibilité de porter son affaire en appel, et s'inscrit à la suite des recours formés précédemment sans succès devant les juridictions inférieures.

La décision de la Cour n'est pas conforme à la position adoptée en mars 2016 par le Comité des droits de l'homme des Nations unies. Le Comité avait conclu que M. Askarov était détenu arbitrairement, dans des conditions inhumaines, qu'il était torturé et maltraité, qu'il avait été empêché de préparer convenablement sa défense au procès, et que ses droits humains avaient donc été violés au regard de plusieurs articles du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Le Comité des droits de l'homme des Nations unies a appelé la République kirghize à prendre les mesures nécessaires pour libérer immédiatement M. Askarov et annuler sa condamnation. En outre, l'Union européenne fait observer que l'âge avancé et la mauvaise santé de M. Askarov l'exposent à des risques importants dans le contexte de la pandémie de coronavirus. L'Union européenne attend du Kirghizstan qu'il mette en œuvre l'avis du Comité des droits de l'homme des Nations unies afin de se conformer pleinement à ses obligations internationales en matière de droits de l'homme.

Languages:
Équipes éditoriales: