European Union External Action

Le haut représentant/vice-président Josep Borrell, discute des conséquences de la pandémie avec les responsables de l’OIM, du HCR et du CICR au cours d’échanges téléphoniques

Brussels, 15/04/2020 - 15:14, UNIQUE ID: 200415_12
Press releases

Le 14 avril 2020, le haut représentant/vice-président, M. Josep Borrell, s’est entretenu par téléphone avec M. António Vitorino, directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), puis, le 15 avril 2020, avec M. Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR), et M. Peter Maurer, président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Ils ont discuté des conséquences de la pandémie de coronavirus et en particulier de ses effets sur les groupes vulnérables, notamment les réfugiés, les migrants, les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et les communautés d’accueil. Ils ont également évoqué les situations dans lesquelles les restrictions imposées en raison de la propagation de la pandémie entravent l’accès à l’aide humanitaire.

L’Union européenne continuera de soutenir le Comité international de la Croix-Rouge, l’Organisation internationale pour les migrations et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés en fournissant une assistance sur le terrain. La discussion a notamment porté sur la situation en Syrie, en Libye, au Yémen, au Venezuela et en Afrique. Le haut représentant/vice-président a souligné qu’il était essentiel de minimiser l’impact humain de la pandémie, de respecter le droit humanitaire international et d’accroître le soutien international aux populations réfugiées, aux personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays ou dans les régions avoisinantes et aux communautés qui les accueillent.

Le haut représentant/vice-président Josep Borrell a salué les efforts déployés par le Secrétaire général de l’ONU pour coordonner une action à l’échelle des Nations unies ainsi que le lancement, par les Nations unies, d’un plan mondial d’intervention humanitaire unique. La coopération internationale est la seule manière de faire face aux conséquences de la pandémie dans le monde

Ces entretiens téléphoniques ont également été l’occasion, pour le haut représentant/vice-président, d’informer les responsables du Comité international de la Croix-Rouge, de l’Organisation internationale pour les migrations et du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés de la réaction mondiale de l’Union européenne face à la pandémie de COVID-19, dans le cadre de laquelle l’Union européenne mobilise plus de 20 milliards d’euros pour faire face aux conséquences humanitaires, sanitaires, sociales et économiques de la crise.

Languages: