European Union External Action

Participation de Josep Borrell à la conférence de Munich sur la sécurité

Munich, 17/02/2020 - 09:05, UNIQUE ID: 200217_2
Press releases

Le haut représentant/vice-président Josep Borrell a participé à la conférence de Munich sur la sécurité, organisée du vendredi 14 au dimanche 16 février.

Le haut représentant/vice-président Josep Borrell a participé le vendredi à une table ronde avec les six partenaires des Balkans occidentaux. Lors de son intervention, il a souligné l’objectif principal de la méthode d’élargissement révisée de la Commission, qui consiste à rendre le processus plus crédible, plus dynamique et plus prévisible, tout en renforçant la détermination des parties prenantes. Lors de cette première rencontre entre le président M. Vucic et le premier ministre M. Kurti, M. Borrell a également rappelé la nécessité de la reprise du dialogue entre Belgrade et Pristina dans les meilleurs délais. Il a souligné la détermination de l’Union européenne à soutenir ce dialogue, et a insisté sur la nécessité d’une perspective européenne pour l’ensemble de la région.

M. Borrell a participé le samedi à la réunion ministérielle européenne informelle sur la coalition de lutte contre Daech et sur l’Iraq, qui portait sur la poursuite des travaux de la coalition internationale en Iraq. Le haut représentant a réaffirmé la volonté de l’Union européenne de soutenir les efforts de stabilisation en Iraq et son intention d'exécuter le mandat reçu du Conseil des affaires étrangères pour promouvoir la désescalade, le dialogue et la recherche de solutions politiques dans la région.

M. Borrell a participé le dimanche à la première réunion au niveau ministériel du comité international de suivi de la conférence de Berlin sur la Libye. Il a souligné, lors de cette réunion, la détermination de l’Union européenne à accompagner le cheminement vers une solution politique durable à la crise en Libye, et s’est dit prêt à renforcer encore la contribution concrète de l’UE à l'appui des six volets convenus à Berlin. Les participants ont déploré les violations récentes de l’embargo sur les armes et ont renouvelé leur détermination à contribuer à la mise en œuvre de cet embargo. Le haut représentant a témoigné de son intention de discuter de manière plus approfondie de cette question avec les ministres des affaires étrangères de l’UE et de présenter, lors de la session du Conseil des affaires étrangères de demain, des propositions visant à ce que l’Union européenne agisse à cet égard. Il a aussi rappelé que l’Union européenne était prête à accueillir l’une des prochaines réunions de suivi des hauts fonctionnaires à Bruxelles dans les mois à venir, ainsi qu’à assumer la coprésidence de l’un des groupes de travail thématiques. Le haut représentant/vice-président a par ailleurs évoqué la nécessité de résoudre la question du blocage pétrolier afin d’éviter que de graves répercussions ne touchent l’économie nationale et la population libyenne. Il a insisté sur la nécessité d'un processus politique plus inclusif. La déclaration des coprésidents sur le lancement du comité international de suivi sur la Libye peut être consultée ici (lien externe).

M. Borrell, qui a joué un rôle clé lors du débat sur le thème «Une Europe qui protège» [voir vidéo], a souligné sa vision et ses priorités pour son mandat en tant que haut représentant et a insisté sur la nécessité que l'Europe apprenne la langue du pouvoir et sur l’importance de la coopération pour que l’Europe devienne un acteur efficace sur la scène internationale. À cette fin, l’élaboration d’une vision commune assortie de perspectives pour l'avenir permettra une plus grande capacité d’action.

En marge de la conférence, le haut représentant/vice-président Josep Borrell a tenu des réunions bilatérales à haut niveau lors desquelles il a eu l’occasion de discuter des relations bilatérales, de la situation régionale dans le Golfe et au Proche-Orient ainsi que des perspectives du processus de paix pour le Proche-Orient, notamment avec les ministres des affaires étrangères du Koweït, de l’Arabie saoudite, d’Oman, de l’Iraq, de la Russie, de la Chine et de la Turquie.

Lors de sa rencontre avec le ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi et le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov, M. Borrell a eu l’occasion de discuter des prochaines étapes du plan d’action global commun, l’accord sur le nucléaire iranien. Il a affirmé à ses homologues sa détermination, en tant que coordinateur, à écouter toutes les parties et à poursuivre les travaux avec tous les participants au plan d’action pour préserver l’accord.

M. Borrell a aussi eu l'occasion d'échanger avec le ministre japonais de la défense, M. Kono, sur les moyens de renforcer la coopération entre l’UE et le Japon en matière de sécurité et de défense. En marge de la conférence, il a également rencontré des représentants de groupes de réflexion et de la société civile, notamment George Soros, Rob Malley, David Miliband et Tony Blair, avec lesquels il a discuté de défis régionaux et mondiaux, notamment de la situation au Sahel, au Venezuela et au Yémen.

Languages: