European Union External Action

Agriculture et Recherche: L'Union européenne appuie le Food and Agricultural Research Extension Institute (FAREI) pour promouvoir une agriculture moderne et adaptée aux aléas climatiques

Mauritius , 10/02/2020 - 11:24, UNIQUE ID: 200210_6
Press releases

Le Ministre de l'Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire et l'Ambassadeur de l'Union européenne ont signé un nouveau contrat de subvention d'un montant de 100 million de roupies pour la l’agriculture et le changement climatique. Cet appui de l'Union européenne servira à renforcer les capacités du FAREI en matière de recherche pour identifier des produits agricoles mieux adaptés au changement et réduire l'utilisation des pesticides par les agriculteurs.

Lors du lancement du projet, l'Ambassadeur de l’Union européenne auprès de la République de Maurice, S.E. M. Vincent Degert, a déclaré:

- «Le projet que nous lançons aujourd'hui se focalise sur plusieurs volets.  

  • Premièrement, il met en exergue le rôle de la recherche comme par exemple pour identifier et tester des prototypes de plantes qui s'adapteront mieux aux aléas climatiques;
  • Deuxièmement, les activités du projet contribueront aux efforts d'atténuation des gaz à effet de serre comme par exemple la prospection de différents types d'alimentation pour bétails qui réduiraient l'émission de méthane;
  • Troisièmement, l'amélioration de la productivité dans les pratiques agricoles;
  • Quatrièmement, l'impact sur l'importation. Est-ce la culture sous serre ne permettrait-elle pas à contourner cette problématique de saisonnalité – et permettre une culture continue des produits agricoles saisonniers tel que l'oignon?
  • Cinquièmement, le projet incitera à une utilisation plus soutenable des ressources naturelles comme l'eau, à travers des moyens d'irrigation adaptés;
  • Finalement, le projet prône un retour vers le bio et l'organique.»

Le projet sera mis en œuvre par le FAREI durant une période de 3 ans. Il permettra à terme de moderniser l'agriculture, rendre les cultures plus adaptées face aux aléas climatiques, réduire l'utilisation des pesticides par les agriculteurs, contribuer à la santé des consommateurs.

Maurice importe 75% de ses besoins alimentaires, ce qui a un impact important sur la balance commerciale du pays. Cette forte dépendance rend le pays vulnérable aux facteurs externes tels que les aléas climatiques (cyclones et tempêtes tropicales) et les risques sanitaires (coronavirus).

Avec ce projet, le FAREI va promouvoir une évolution vers une agriculture moderne, adaptée aux aléas climatique et soucieuse de la préservation de l'environnement. Cela inclut un retour vers l'agriculture bio dans le but d'améliorer l'autosuffisance alimentaire. Ce projet illustre la traduction des engagements de l'Union européenne pour lutter contre le changement climatique en actions concrètes. Ce projet est financé au titre de l'initiative DeSIRA, lancée lors du One Planet Summit en 2018 et dédiée au développement de la recherche pour l’agriculture et le changement climatique.

 

L'action de l'Union européenne pour lutter contre le changement climatique :

Lors de la COP 25 à Madrid en décembre 2019, l'Union européenne a réaffirmé ses ambitions de lutte contre le changement climatique. L'Europe demeure le plus important bailleur de financement climatique. Conscient que le monde fait face à une situation d'urgence climatique, il faut agir et il faut agir maintenant. C'est l'une des raisons pour lesquelles la nouvelle Présidente de la Commission européenne a, aussitôt après sa prise de fonction, pris l'engagement de faire de l'Europe le premier continent 'climate neutral' d'ici 2050. Immédiatement, l'Union européenne a présenté la feuille de route pour le European Green Deal qui permettrait d'atteindre cet objectif.

Editorial Sections: