European Union External Action

L'UE montre la voie vers une planète propre pour tous: les délégations dans le monde prennent des initiatives

04/10/2019 - 19:18
News

Le changement climatique est une menace qui n'épargne aucun pays. Le monde en subit d'ores et déjà de nombreux effets dévastateurs. L'UE souligne qu'il est urgent d'intensifier les efforts déployés au niveau mondial en réponse au changement climatique, dans le contexte du développement durable et des efforts visant à éradiquer la pauvreté, conformément au Programme 2030 et à l'accord de Paris. L'UE est également consciente des appels pressants lancés par la société civile et les citoyens, en particulier les jeunes, en faveur d'une action plus intense, d'une ambition plus forte et d'une plus grande considération pour les générations futures.

climate change

Le Conseil "Environnement" s'est réuni le 4 octobre pour discuter de la prochaine conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 25) (lien externe), qui se tiendra le 2 décembre à Madrid, ainsi que pour adopter des conclusions arrêtant la position de l'UE en vue de la conférence, et il a été suivi d'un débat d'orientation sur la vision européenne stratégique à long terme pour une économie neutre pour le climat

 

 

 

Le récent sommet "Action climat" des Nations unies (lien externe) a contribué à attirer l'attention politique et du public sur la question du changement climatique. Le Conseil souligne qu'il importe désormais encore davantage de tout mettre en œuvre pour que la COP25 soit un succès et d'obtenir des résultats tangibles.

 

Alors que le Conseil "Environnement" se réunissait à Luxembourg, la deuxième session des semaines de la diplomatie climatique 2019 touchait à sa fin. Il s'agit d'un événement mondial au cours duquel l'UE sensibilise activement au changement climatique aux quatre coins de la planète et prend des mesures en faveur du climat sous diverses formes: qu'il soit grand ou petit, chaque geste compte.

 

Au cours des semaines de la diplomatie climatique, des délégations de l'UE et les ambassades de plusieurs États membres de l'UE dans le monde organisent diverses manifestations pour encourager le dialogue et la coopération sur le changement climatique, présenter les réussites en la matière et susciter de nouvelles actions. Les semaines de la diplomatie climatique 2019 se sont déroulées du 27 mai au 9 juin et du 24 septembre au 6 octobre, et la plupart des activités de cette année ont été axées sur la jeunesse, le thème choisi pour 2019.

 Les actions de nettoyage des plages, qui s'inscrivent également dans le cadre de la campagne annuelle #EUBeachCleanUp, qui remporte un succès grandissant, ont atteint un record, avec plus de 80 pays participants cette année et des centaines de milliers de bénévoles! 

 Outre le nettoyage des plages, des délégations de l'UE partout dans le monde ont participé à plusieurs activités environnementales différentes, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de leurs locaux. Pour certaines délégations, le vélo a représenté un élément essentiel, l'accent étant mis aussi bien sur les trajets à vélo pour se rendre au travail que sur l'organisation de marathons dans les villes. À cela s'ajoutent plusieurs discussions sur la sensibilisation au changement climatique, des ateliers verts et des projets environnementaux, des concours, des expositions, des projections de films et bien plus encore, ce qui a permis de rassembler des jeunes, des partenaires locaux et internationaux ainsi que des groupes de la société civile.

 

Aperçu de quelques initiatives prises en faveur du climat dans le monde

 

De nombreuses villes aux États-Unis et en Europe ont ouvert la voie en matière de technologies innovantes et de solutions nouvelles visant à réduire les émission de gaz à effet de serre et à faire d'elles des "villes intelligentes". Lors de la première session des semaines de la diplomatie climatique, la délégation de l'UE aux États-Unis a organisé un événement d'une demi-journée sur les villes du futur, soulignant le rôle que les villes des États-Unis et d'Europe jouent dans la réalisation des objectifs de l'accord de Paris.

 

 

Le Rwanda a organisé en 2019 une édition du "Global Goals Jam" (GGJ) sur les objectifs de développement durable (lien externe) (ODD) en coopération avec une organisation locale de la société civile, The Green Fighter. Le GGJ abordait les ODD 1, 4, 8, 10, 12, 13 et 17. Les défis locaux les plus urgents qui ont été débattus étaient l'eau et le changement climatique, les migrations, les déchets électroniques, ainsi que le développement durable pour les populations et la planète. L'objectif de l'événement était de constituer des groupes de personnes devant élaborer des projets relatifs aux ODD susmentionnés et aux problème qui y sont liés.

 

Lors d'une réunion avec des lycéens et des professeurs de l'école nationale préparatoire de l'UNAM, la délégation de l'UE au Mexique a réalisé des présentations sur les actions de l'UE en matière de climat et sur le rôle des enfants et des jeunes adultes dans le mouvement en faveur du climat. La délégation a également participé à un événement à forte visibilité au moyen d'une présentation sur les projets EUROCLIMA + au Mexique.

 

Au Burundi, la délégation de l'UE a organisé un débat entre de jeunes blogueurs et des invités spéciaux consacré au changement climatique et à la protection de l’environnement. Elle a également organisé un concours de dessin sur le thème du climat pour les enfants âgés de six à quinze ans.

 

Dans le même temps, une présentation sur l'anticipation des risques liés au changement climatique était organisée au Guyana.

 

La campagne #EUBeachCleanUp ne concernant pas uniquement le nettoyage des plages, la délégation de l'UE au Botswana a participé au nettoyage du barrage de Gaborone avec les habitants du quartier d'Old Naledi, la Water Utilities Corporation et le Département de la gestion des déchets et du contrôle de la pollution, toujours dans le cadre des semaines de la diplomatie climatique. Avec le réseau Botswana Climate Change Network, la délégation participera également à un festival de la jeunesse pour la lutte contre le changement climatique.

 

En outre, au Cambodge, des actions de sensibilisation de la population ont été entreprises afin d'apprendre à une petite communauté de pêcheurs vivant sur la rivière Tonlé Sap à ne pas jeter ses déchets plastiques dans la rivière et de l'aider à les collecter. La prochaine journée de nettoyage organisée dans le cadre des Semaines vertes devrait rassembler entre 200 et 300 personnes pour nettoyer les berges de la rivière, les trottoirs et les lieux de vie de la communauté de pêcheurs. Mais ce n'est pas tout: le Cambodge participera également à une campagne de sensibilisation à l'utilisation du plastique lors du Festival de l'eau en novembre.

 

En Indonésie, outre des débats stimulants sur la lutte contre la crise climatique et le rôle de la jeunesse dans la conservation des forêts ("Countering the Climate Crisis: Youth for Forest Conservation"), le rôle de l'huile de palme à l'avenir ("Palm oil for the future") et la manière dont les villes intelligentes peuvent contribuer à lutter contre le changement climatique, ainsi qu'un atelier pratique sur la transformation du plastique en carburant, plusieurs exemples illustrent comment il est également possible de sensibiliser et de prendre des initiatives grâce à des jeux et des activités amusantes, en faisant participer des jeunes et des enfants. Plusieurs jeunes ont participé à des activités telles qu'une exposition de photos d'élèves, un programme d'autonomisation organisé par les Climate Rangers et destiné aux enfants, une journée de nettoyage, des jeux "verts" avec de jeunes ambassadeurs danois pour l'environnement, un concours d'écriture UE-WikipediaID en faveur de l'action climatique, mais aussi une démonstration de cuisine!

 

 

De l'amusement au Mozambique également, où des élèves membres d'un club pour l'environnement, ont joué dans une pièce de théâtre dans une école primaire, tandis que d'autres ont peint des tableaux sur le thème de l'environnement et du changement climatique. La Sierra Leone a quant à elle organisé un concours artistique dans dix écoles secondaires sur le thème du changement climatique et de ses effets négatifs sur notre vie quotidienne.

 

La Papouasie - Nouvelle-Guinée a organisé un concours de "fabrication de bilums" et un concours de films dans les lycées. Le "bilum" est un sac en ficelles fabriqué à la main en Papouasie - Nouvelle-Guinée. Ce concours visait à promouvoir à la fois la culture et une politique d'élimination des sachets en plastique. 

 

 

En Australie, la première session a mis l'accent sur le vélo, tandis que pour la deuxième, la visite d'un "bioréacteur" a été organisée pour un groupe d'élèves locaux âgés de 16 à 18 ans, accompagnés de chefs de mission de l'UE et de diplomates. Dans le cadre des semaines de la diplomatie climatique, il était également prévu de projeter "The Chocolate Case", un film sur la production et la consommation durables. 

 Au Kirghizstan, le festival EcoFarm Fest s'est déroulé avec le soutien de l'UE en vue de promouvoir les avantages de la protection de l'environnement, une manière consciente de consommer, l'agriculture biologique rurale, ainsi que la politique verte de l'UE.

 En plus d'un concours d'"idées vertes" ("Green Ideas Contest") pour les jeunes, le Nicaragua a organisé une campagne numérique de sensibilisation sur le plan pratique intitulée "Ensemble pour le Nicaragua en faveur de la protection de l'environnement", qui illustre comment de petits ajustements dans nos actions quotidiennes peuvent contribuer à la protection de la planète. Elle fait participer le public en lui demandant "Et vous, comment vous adaptez-vous au changement climatique?"

 

En fermant le robinet pendant que vous vous douchez ou que vous vous brossez les dents, vous contribuez à la préservation de cette précieuse ressource.

 

En prenant avec vous un récipient réutilisable, vous faites un petit geste qui aide à préserver notre planète.

 

 

Effectuer un contrôle technique et contrôler les émissions de votre véhicule contribue à protéger l'environnement

 

Ne brûlez pas vos déchets! Cela produit des gaz qui polluent l'environnement et provoquent une augmentation de la température atmosphérique.

 

Le Kazakhstan a lui aussi soutenu les semaines de la diplomatie climatique en postant des vidéos sur des exemples de modes de vie écoresponsables. Le pays a également lancé sur Instagram un concours pour les jeunes, #GoGreen, sur la manière d'appliquer dans la pratique les principes d'actions écoresponsables.

 

À la suite d'une exposition de photos sur la pollution de l'air au Myanmar lors de la première session, la délégation de l'UE a soutenu, pour la deuxième session, un message des services publics visant à lutter contre la pollution par les matières plastiques, dont la vedette était une célèbre actrice du Myanmar.

La délégation de l'UE au Costa Rica a remporté le prix Bandera Azul: l'ensemble du bureau s'est vu remettre une distinction écologique pour ses efforts en matière de recyclage et de réduction de son empreinte écologique. 

Dans ses bureaux au Sénégal, la délégation de l'UE a mis en place un mécanisme de collecte et de recyclage des piles et des cartouches d'encre usagées, en collaboration avec une jeune entreprise franco-sénégalaise dans le domaine de l'économie circulaire.

Dans ses bureaux également, la délégation à Hong Kong fait en sorte que tout le matériel promotionnel soit durable pour contribuer à la protection de l'environnement: les publications sont imprimées sur du papier recyclé avec de l'encre durable, les éventails sont en bambou et les pots bio sont fabriqués à partir de fibres de bambou respectueuses de l'environnement. Chaque produit doit être utile et réutilisable. Le bureau a installé un point de collecte pour l'ensemble du bâtiment en vue de recycler les bouteilles en plastique et de montrer son soutien en faveur de l'éducation écologique.

La délégation de l'UE en Zambie a introduit un programme de tri des déchets et de recyclage dans ses bureaux, mais s'est également déplacée dans une école du quartier, à Lusaka, où elle a entrepris de planter des arbres.

 

La délégation de l'UE au Timor-Oriental s'est rendue dans un petit village proche de Dili, où elle a participé à la plantation d'arbres avec 100 élèves. Le site de plantation était un camp de réfugiés il y a vingt ans. L'UE finance également le reboisement de Dare, en redonnant de l'espoir et des perspectives d'emploi aux communautés. Par une contribution de 560 000 euros, l'Union européenne veut renforcer la capacité des communautés cibles de Dare à adopter des pratiques adaptées au changement climatique dans l'agriculture montagnarde, ainsi qu'à améliorer la sécurité alimentaire des familles en augmentant et en diversifiant la production agricole.

En République démocratique du Congo une semaine de la science a été organisée et des arbres ont été plantés en coopération avec des écoles. Au Ghana, des arbres ont également été plantés dans des écoles à Accra et Kumasi, et des ateliers et débats ont été organisés sur le "reverdissement" et le reboisement.

En gardant à l'esprit que la jeunesse est cette année le thème principal des semaines de la diplomatie climatique, le Kosovo a axé ses activités sur des projections de films sur le changement climatique suivies de discussions, des concours, ainsi que des peintures murales, des débats, des conférences et des ateliers, avec une participation active des écoles à tous les niveaux d'enseignement, mais aussi des activités éducatives interactives, des spectacles de rue et des plantations d'arbres.

 

Et quelle meilleure manière de finir la semaine que d'aller au pub pour agir en faveur du climat? La délégation en Islande a commencé son programme chargé par le nettoyage d'un port, pour planter ensuite pas moins de 500 arbres. La délégation s'est engagée à planter des arbres chaque année, à la fois pour compenser les émissions de carbone de ses bureaux, et pour contribuer au programme de reboisement massif. La délégation a organisé un séminaire sur le rôle des jeunes dans la lutte contre le changement climatique et sur la manière dont les entreprises peuvent contribuer davantage à ce défi majeur de notre époque. Ses travaux ont été récompensés puisqu'elle a remporté un "pub quiz" sur le thème du climat, organisé pour faire connaître le Climathon de Reykjavik, également parrainé par la délégation, un événement qui réunira des jeunes pendant 24 heures afin de discuter de questions liées au climat et de participer à un concours visant à développer le meilleur projet en lien avec le changement climatique.

Languages: