European Union External Action

Discours de l'Ambassadrice de l'Union européenne: Lancement du Jumelage " Appui à la mise en œuvre de la Charte nationale de l'Environnement et du Développement durable au Maroc"

Rabat, 21/01/2020 - 13:20, UNIQUE ID: 200121_2
Speeches of the Ambassador

Monsieur le Ministre de l'Energie, des Mines et de l'Environnement,

Madame l'Ambassadrice de France,

Monsieur l'Ambassadeur d'Autriche,

Chers partenaires,

Mesdames et Messieurs,

L'année 2019, avec son lot de catastrophes climatiques, a été la deuxième la plus chaude jamais enregistrée depuis les premiers relevés en 1850, a indiqué l'Organisation météorologique mondiale  le 15 janvier dernier.

L’humanité est confrontée à une menace existentielle dont tout le monde commence à voir les effets. Les forêts brûlent de l’Amérique jusqu'en Australie. Les déserts progressent en Afrique et en Asie. L’élévation du niveau de la mer menace des villes en Europe et des îles du Pacifique. L’humanité a connu de tels phénomènes auparavant, mais jamais les mutations climatiques et environnementales n’ont évolué aussi vite que dans les dernières décennies. Le lourd bilan humain des crues subites en septembre dernier et l'aggravation du stress hydrique dans le Royaume nous rappellent douloureusement que cette menace est déjà aussi une réalité au Maroc. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a, d’ailleurs, présidé la semaine dernière une réunion de travail pour tracer  une feuille de route ambitieuse accompagnant le Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation  2020-2027.

L'importance de la lutte contre le changement climatique et la protection de l'environnement est un enjeu que le monde doit prendre à bras le corps, pour atténuer les effets du réchauffement de notre planète.  C'est pour cette raison que la nouvelle Commission européenne a  présenté la feuille de route du pacte vert pour l'Europe, le « Green Deal » européen. L'objectif est, pour l'Europe,  de devenir le premier continent neutre sur le plan climatique d’ici à 2050, pour ralentir le réchauffement de la planète et en atténuer les conséquences. C’est notre responsabilité, celle de notre génération et de la suivante, mais le changement ne peut plus attendre.         

C'est pourquoi je me réjouis de lancer avec vous aujourd'hui ce jumelage européen qui appuiera la mise en œuvre de la Charte nationale marocaine de l'Environnement et du Développement durable. La Déclaration conjointe de l'Union européenne et du Maroc de juin 2019 confirme la volonté de renforcer le partenariat euro-marocain de prospérité partagée, notamment en matière de protection de l’environnement et de lutte contre le changement climatique.  

A Madrid, le Maroc a confirmé une nouvelle fois son statut de pays parmi les plus engagés dans le monde dans la lutte contre le dérèglement climatique, avec un objectif de réduction de 42% des émissions de gaz à effet de serre et une production d'électricité issue à plus de 50% des énergies renouvelables d'ici 2030.       

Le pacte vert pour l'Europe trouvera ainsi des déclinaisons concrètes dans la coopération Union européenne – Maroc. Le jumelage est l'expression d'un partenariat fort pour converger vers des meilleures pratiques et l'environnement est évidemment un domaine où l'union européenne et la mise en commun des efforts font indéniablement la force.             

Les experts français du ministère de la Transition écologique et solidaire et autrichiens de l'Agence autrichienne de l'environnement, travailleront ainsi avec leurs homologues du Département marocain de l'Environnement  sur les multiples et importants chantiers portés par la Charte nationale et qui seront concernés par le jumelage: responsabilité environnementale, fiscalité, audit environnemental, littoral et protection marine, filières de gestion et de valorisation des déchets, produits chimiques et dangereux, nuisances sonores, pollution de l'air…..  Ce jumelage, financé sur le Programme européen d'Appui à la Croissance  et à la  Compétitivité, fera intervenir des experts de chaque thématique.

Nous souhaitons que les résultats de ce jumelage soient largement vulgarisés pour permettre non seulement aux administrations marocaines (collectivités territoriales)  mais aussi au secteur privé et aux citoyens de mieux connaître les règles qui régissent l'environnement au Maroc.

Je vous remercie.

Équipes éditoriales: