European Union External Action

L'UE et le Bhoutan ont confirmé leur partenariat étroit lors des 8e consultations biennales UE Bhoutan tenues à Paro le 5 novembre 2019

Brussels, 05/11/2019 - 15:16, UNIQUE ID: 191105_7
Joint Press Releases

Les huitièmes consultations biennales entre le Royaume du Bhoutan et l'Union européenne se sont tenues à Paro le 5 novembre 2019. Au cours de ces consultations, qui se sont déroulées dans une atmosphère amicale, les deux parties ont procédé à un échange de vues sur un large éventail de sujets et sont convenues qu'une bonne dynamique politique s'était instaurée dans le cadre des relations entre l'UE et le Bhoutan, plusieurs réunions ayant été organisées aux plus hauts niveaux au cours de ces dernières années.

La délégation de l'UE a décrit les relations entre l'UE et le Bhoutan comme un partenariat modèle, en ce qui concerne les questions tant bilatérales que multilatérales, et elle s'est félicitée que le Bhoutan soit un allié dans les enceintes internationales, notamment pour ce qui est des questions environnementales et liées au changement climatique. Au nom du Royaume du Bhoutan, le chef de la délégation bhoutanaise a vivement remercié l'UE et ses États membres pour leur soutien généreux au cours des trente dernières années. La partie bhoutanaise a indiqué qu'elle accordait une très grande importance à son partenariat avec l'UE et a affirmé son attachement sans réserve à cette relation.

La délégation de l'UE a salué les résultats obtenus par le Bhoutan dans des domaines tels que les droits de l'homme, notamment ses efforts visant à préserver les droits des femmes et des enfants et à promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes, la bonne gouvernance et la consolidation de la démocratie, la lutte contre le changement climatique, la réduction de la pauvreté ainsi que sa coopération florissante avec les organisations de la société civile. L'UE a également pris note de la participation constructive du Bhoutan à la session de l'examen périodique universel qui a eu lieu en mai de cette année, et elle a souligné qu'il était nécessaire que le Bhoutan commence à mettre en œuvre toutes les recommandations qui ont été acceptées par le gouvernement royal du Bhoutan. La délégation de l'UE a encouragé le gouvernement à ratifier les conventions relatives aux droits de l'homme qui ne l'ont pas encore été, afin que le Bhoutan puisse bénéficier du régime SPG+ pour continuer de disposer d'un accès préférentiel aux marchés de l'UE.

Lors de la réunion, les parties ont fait le point sur l'actuelle coopération au développement dans le cadre du programme indicatif pluriannuel pour la période 2014-2020, prenant acte des progrès accomplis dans la mise en œuvre des programmes soutenus par l'UE. L'UE a confirmé que l'enveloppe bilatérale octroyée au titre du cycle actuel (2014-2020) avait été portée de 42 à 49,3 millions d'euros. En tenant compte de l'aide supplémentaire accordée dans le cadre d'autres mécanismes de financement régionaux et thématiques dans des domaines tels que l'éducation, le changement climatique et le commerce, le soutien total de l'UE au Bhoutan s’élève à 71 millions d'euros, ce qui fait de l'UE l'un des principaux bailleurs de fonds du Bhoutan. L'UE octroie près de 80 % de son aide par l'intermédiaire du budget national et des systèmes nationaux, ce qui permet de renforcer les capacités nationales et d'assurer la maîtrise du processus par le pays. L'appui budgétaire de l'UE constitue une preuve supplémentaire de la maturité de la relation bilatérale.

La sortie imminente du Bhoutan de la catégorie des pays les moins avancés (PMA) a également été abordée. La délégation bhoutanaise a communiqué aux participants à la réunion des informations sur le 12e plan quinquennal et a mis l'accent sur ses domaines prioritaires ainsi que sur les difficultés qui se posent dans la dernière ligne droite avant la sortie du pays de la catégorie des PMA, et elle s'est félicitée que l'UE se soit engagée à continuer à participer aux programmes de développement du Bhoutan.

Lors de la réunion, les participants se sont également penchés sur les priorités du partenariat entre l'UE et le Bhoutan au terme de l'actuel cadre financier pluriannuel. L'UE a confirmé qu'elle continuerait à apporter son soutien au Bhoutan pendant la période de transition et après la sortie du pays de la catégorie des PMA en 2023. L'UE s'est également engagée à coopérer avec le Bhoutan pour assurer le développement social et économique en tenant dûment compte de l'environnement naturel. Compte tenu de la nécessité de réorienter et d'élargir les domaines de coopération dans le cadre du futur partenariat entre le Bhoutan et l'Union européenne, notamment après la sortie du pays de la catégorie des PMA, la délégation de l'UE a souligné la possibilité de combiner subventions et prêts à faibles taux accordés par la Banque européenne d'investissement pour soutenir les investissements.

Prenant acte de la dynamique positive mise en place dans le cadre de la relation bilatérale, les deux parties sont convenues d'accroître la fréquence des consultations à venir, qui ne seraient plus biennales mais annuelles, et se sont mises d'accord pour organiser les prochaines consultations en novembre 2020, à Bruxelles.

La délégation de l'UE était conduite par Mme Paola Pampaloni, directrice exécutive adjointe pour l'Asie et le Pacifique au Service européen pour l'action extérieure. La délégation bhoutanaise était, quant à elle, conduite par M. Sonam Tobgay, directeur du Département des affaires bilatérales au ministère des affaires étrangères.

 

                                                                        

Languages:
Équipes éditoriales: