European Union External Action

Sécurité maritime : Éprouver la coordination pour des actions conjointes efficaces en mer

31/10/2019 - 20:42
News stories

La Commission de l’océan Indien, à travers le programme MASE financé par l’Union européenne, en collaboration avec le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable représenté par l’Organe de lutte contre l’Evènement de pollution marine (O.L.E.P) a organisé le premier exercice MASE POLMAR 2019 à Diego Suarez, Madagascar du 16 au 20 octobre 2019.

Ils étaient plus de soixante-dix à participer à cet exercice régional d’envergure et inédit qui a regroupé les représentants des pays signataires des accords MASE : Comores, Djibouti, France/Réunion, Kenya, Madagascar, Maurice, Seychelles la Somalie en tant qu’observateur, les officiers de liaison internationaux et des watchstanders du Centre régional de fusion d’informations maritimes (CRFIM), le Centre régional de coordination des opérations en mer (CRCO) et un représentant des Forces Navales européennes – EUNAVFOR.

Basé sur un scénario de lutte contre une pollution marine accidentelle par hydrocarbure, l’exercice MASE POLMAR 2019 marque le début d’une série d’exercices de simulation sur d’autres thématiques liées à l’insécurité maritime. Il vise à éprouver la coordination et l’interopérabilité entre les Centres nationaux, le CRFIM (Centre régional de fusion d’informations maritimes) et le CRCO (Centre régional de coordination des opérations en mer) qui sont au coeur du mécanisme régional de sécurité maritime mis en place par la COI dans le cadre des résultats 4 et 5 du programme MASE.


Comportant simultanément un volet « Etat-Major » et un volet « terrain », l’exercice a été organisé avec le concours des moyens de la Marine nationale Malagasy et de la Garde-Côte mauricienne.

Ainsi, cette phase d’entraînement et d’exercice est une étape clé dans la montée en puissance des deux centres régionaux et la consolidation de l’architecture régionale de sécurité maritime. Elle a permis aux différentes parties prenantes d’échanger non seulement sur les étapes d’opérations pour promouvoir de réelles synergies, mais surtout de répertorier les nombreuses difficultés de terrain qui peuvent être un frein à une coopération régionale efficace. Selon Raj Mohabeer, coordonnateur de ce volet, « Nous sommes à une phase décisive dans la mise en place d’un système unique à la pointe de la technologie, conçu par la COI avec le support financier de l’UE pour la surveillance et le contrôle de l’océan Indien occidentale. Ceci nous permettra de lutter efficacement contre les différents crimes maritimes dont nous subissons fortement les conséquences et aussi promouvoir le développement durable de l’économie bleue » a fait ressortir le chargé de mission de la COI.

Une première réunion des chefs d’Etat Major des pays signataires des accords MASE

Une réunion spéciale réunissant les chefs d’Etat majors ou leurs représentants, des pays signataires des accords MASE s’est tenu le dimanche 20 octobre 2019 à Diego Suarez dos à dos de l’Exercice MASE POLMAR 2019. Les représentants de l’UE, de la COI, de l’EU NAVFOR et de la Somalie (en tant que pays observateur) ont également participé à cette première rencontre. Co-présidés par le représentant de Madagascar, de l’UE et la COI, cette réunion avait pour objectif, d’une part, de faire le point sur les avancées concernant la concrétisation des accords régionaux, le déploiement des officiers de liaison internationaux et les retombées de l’exercice. Et d’autre part, amener à une réflexion commune sur le processus et la facilitation du déploiement des moyens dans le cadre d’une mission régionale que ce soit au niveau logistique et/ou des nombreuses autorisations nécessaires pour mener à bien une opération conjointe en mer.

Editorial Sections: