European Union External Action

Communiqué du 08/10/2019 - Mission d’observation électorale de l’UE en Tunisie : des élections législatives bien organisées, marquées par une baisse de la participation, après une campagne éclipsée par l’élection présidentielle

Tunis, 08/10/2019 - 15:12, UNIQUE ID: 191008_14
Press releases

Les élections législatives du 6 octobre se sont déroulées dans l’ordre, avec une très bonne application des procédures de vote et des mesures de transparence, a constaté la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) en Tunisie, qui a déployé 95 observateurs dans 479 bureaux de vote le jour du scrutin. « La Mission enregistre aussi une baisse sensible du taux de participation », a souligné Fabio Massimo Castaldo, chef de la MOE UE.

« L’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections, l’ISIE, a relevé avec succès le défi de l’organisation de ces élections législatives qui intervenaient à une semaine du second tour de l’élection présidentielle prévue le 13 octobre », a également insisté Fabio Massimo Castaldo, chef observateur de l’Union européenne.

« La transparence du scrutin a de plus été renforcée par une présence marquée des représentants des listes candidates et des observateurs, qui ont généralement pu observer sans entrave », a relevé Fabio Massimo Castaldo. Les observateurs de l’Union européenne ont également suivi le dépouillement des votes, qu’ils ont évalué positivement dans les bureaux où ils étaient présents, ainsi que la compilation des résultats dans l’ensemble des centres de collecte. La Mission constate par ailleurs que, parmi les 1.506 listes aux élections législatives, seules 14,5 % ont des femmes tête de liste. 

Pendant la campagne électorale, les listes candidates ont surtout privilégié les activités de proximité. Parmi les deux candidats au second tour de l’élection présidentielle, Kaïs Saïed, n’a pas présenté, ni soutenu, de listes candidates aux élections législatives, alors que Nabil Karoui, qui reste en détention préventive, et dont le parti a présenté des listes dans les 33 circonscriptions électorales, n’a pas pu faire campagne en personne durant ce scrutin. 

Parmi les médias audiovisuels monitorés par la Mission, les médias publics ont respecté une couverture pluraliste et équitable des listes candidates, tandis que les médias privés n’ont pas tous garanti le respect de ces principes, notamment Nessma TV qui ne bénéficie pas d’une autorisation d’émettre. La campagne en ligne a été marquée par une forte activité sur les réseaux sociaux et par des violations persistantes relatives à la diffusion de messages sponsorisés, interdits pendant les élections législatives, ce qui a défavorisé les listes respectueuses des règles.

De son côté, Emmanuel Maurel, chef de la Délégation du Parlement européen présente en Tunisie pour l’observation du scrutin législatif, a souligné : « Le soutien de l’Union européenne à la Tunisie revêt un caractère stratégique. Plus important encore, en accompagnant un processus de transition démocratique unique, nous prenons conscience que nous partageons plus que des intérêts ou des valeurs : une communauté de destin ».

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne, présente en Tunisie depuis le 23 août, continue à observer le processus électoral législatif ainsi que le second tour de l’élection présidentielle prévu le 13 octobre.

Équipes éditoriales: