European Union External Action

33e dialogue UE-Chine sur les droits de l’homme

Bruxelles, 09/12/2014 - 00:00, UNIQUE ID: 141209_04
Press releases

Les 8 et 9 décembre 2014, l’Union européenne et la République populaire de Chine ont tenu la 33e session du dialogue UE-Chine sur les droits de l’homme à Bruxelles. La délégation de l’UE était présidée par M. Gerhard Sabathil, directeur chargé de l’Asie de l’Est et du Pacifique au sein du Service européen pour l’action extérieure. La délégation chinoise était quant à elle présidée par M. Li Junhua, directeur général chargé des organisations et conférences internationales au sein du ministère des affaires étrangères de la République populaire de Chine. 

Ce dialogue a permis aux deux parties d’avoir un échange de vues approfondi sur un large éventail de questions liées aux droits de l’homme, l’accent étant mis de manière plus spécifique sur l’évolution récente de la situation en Chine, notamment en ce qui concerne le droit à un logement décent et la réforme du système du hukou, les droits des personnes appartenant à des minorités, en particulier au Tibet et au Xinjiang, la liberté de religion ou de conviction, la liberté d’expression (hors ligne et en ligne), la liberté de réunion et d’association pacifiques, le respect du droit, la détention arbitraire et la peine de mort. Des cas individuels ont été évoqués dans le cadre de la discussion relative à la situation des droits de l’homme en Chine, notamment ceux de Liu Xiaobo, d’Ilham Tohti, de Gao Yu, de Hada, de Pu Zhiqiang, de Xu Zhiyong, de Tenzin Delek Rinpoché et de Gao Zhisheng.

L'échange concernant les derniers événements survenus dans l’Union européenne a essentiellement porté sur la mise en œuvre de la Charte des droits fondamentaux de l’UE, sur la lutte contre la discrimination, le racisme, la xénophobie et l’incitation à la haine raciale, ainsi que sur la stratégie de l’UE à l’égard des Roms. La coopération au sein des enceintes internationales et la mise en œuvre des recommandations émises par des organisations internationales ont également été évoquées, de même que, dans ce cadre, la lettre du Comité des droits de l’homme des Nations unies relative à sa recommandation concernant la disposition du pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) sur le droit de vote et le droit d’éligibilité et son application à Hong Kong. Deux autres questions spécifiques à ce dialogue ont été examinées: les droits des femmes et la coopération technique. 

Au cours d’une conférence de presse conjointe, les deux coprésidents ont répondu aux questions des correspondants européens et chinois sur le dialogue. Une réunion avec le représentant spécial de l’UE, M. Lambrinidis, a également été organisée le 8 décembre.

Le dialogue sur les droits de l’homme a été suivi d’une réunion avec des experts de la société civile consacrée à la violence domestique et animée par l’association féminine belge Amazone, et s’est achevé par une visite au service communal d’aide aux victimes de Molenbeek et au commissariat central de police de Bruxelles, où les délégations ont été informées de la manière dont sont traitées les plaintes en matière de violence domestique.

  •  
Languages:
Équipes éditoriales: