European Union External Action

La Colombie et l'UE tiennent une nouvelle réunion dans le cadre de leur dialogue politique à haut niveau

Bogotá, 16/07/2019 - 15:40, UNIQUE ID: 190716_9
Press releases

Le 15 juillet, la Colombie et l'Union européenne ont tenu, à Bogotá, la cinquième réunion de leur dialogue politique à haut niveau.

Les deux parties se sont penchées sur la voie à suivre dans le cadre de leurs relations bilatérales, qu'elles souhaitent renforcer du point de vue stratégique au cours des années à venir.

L'UE et la Colombie se sont félicitées de la solidité de leurs cadres bilatéraux, qui, outre le dialogue politique à haut niveau, comprennent des mécanismes de dialogue spécifiques pour les droits de l'homme et pour les questions de sécurité et de défense, ainsi que l'accord de libre-échange multipartite, dont c'est la sixième année de mise en œuvre.

La consolidation de la paix, la stabilisation des zones touchées par le conflit et la crise vénézuélienne figuraient au volet politique de l'ordre du jour, de même que les élections européennes et les principaux défis que l'Europe doit relever au niveau politique. D'autres questions d'intérêt mutuel ont également été examinées, comme l'éducation, la science et l'innovation, la protection de l'environnement et la coopération en matière de lutte contre les drogues illicites.

Les chefs de délégation ont salué les progrès et les efforts réalisés par les autorités colombiennes en termes de stabilisation et de consolidation, ainsi que la contribution de l'UE dans ce domaine, et ont discuté des défis qui subsistent et se sont félicitées des perspectives qu'offre la mise en œuvre du plan "Paix dans la légalité".

La Colombie a fait observer qu'elle était le pays le plus touché par les flux migratoires causés par la crise multidimensionnelle qui frappe le Venezuela, et a mis en exergue les menaces que la situation fait peser sur la sécurité nationale et régionale, outre les défis que pose le plan "Paix dans la légalité" en matière de stabilisation et de consolidation. Aussi la Colombie a-t-elle souligné l'importance de renforcer non seulement l'aide humanitaire en faveur des populations migrantes mais également la coopération au développement, ainsi que l'assistance technique concernant des questions spécifiques comme les stratégies pour l'intégration socioéconomique des migrants.

Les délégations ont salué le fait qu'un séminaire sur la coopération en matière de sécurité et de défense entre l'UE, l'Amérique du Sud et le Mexique se tienne en Colombie en 2020, et elles ont discuté d'expériences communes, comme la participation de la Colombie à l'opération Atalanta en 2015.

Les discussions ont aussi porté sur la compétitivité, l'agriculture, les investissements et les relations avec la Banque européenne d'investissement, ainsi que sur des questions figurant à l'ordre du jour multilatéral dans les Amériques et en Europe. Les parties ont examiné d'éventuels nouveaux domaines de coopération tels que les industries créatives et l'économie circulaire.

Compte tenu de l'importance et de l'intérêt mutuel qu'il y a à continuer de renforcer les liens et le dialogue politique entre la Colombie et l'UE, la vice-ministre et la directrice exécutive, Mme Hrda, sont convenues de la volonté d'examiner les possibilités d'établir un nouveau mécanisme, à définir d'un commun accord dans le futur, pour porter les relations bilatérales à un nouveau niveau.

Le dialogue a été approfondi et s'est déroulé dans une atmosphère amicale et positive. La variété et l'importance des sujets abordés témoignent de la maturité des relations qu'entretiennent l'UE et la Colombie. Il existe de réelles perspectives d'élargir et de développer ces relations au cours des années à venir.

La délégation de la Colombie était dirigée par la vice-ministre des affaires étrangères, Mme Luz Stella Jara, tandis que Mme Edita Hrda, directrice exécutive pour les Amériques auprès du Service européen pour l'action extérieure (SEAE), dirigeait la délégation de l'UE. Plusieurs hauts fonctionnaires du gouvernement colombien, ainsi que les ambassadeurs de la Colombie à Bruxelles et de l'UE à Bogotá, ont participé au dialogue.

Languages: