European Union External Action

Les PTOM

27/05/2019 - 11:06
EU relations with Country

Le Bureau de la Commission européenne pour les PTOM à Nouméa s'occupe de mettre en oeuvre des projets financés dans le cadre du Fonds européen de développement dans le Pacifique et plus particulièrement en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie Française, à Wallis-et-Futuna et dans les îles Pitcairn. Il est rattaché à la Délégation de l'Union européenne dans le Pacifique basée à Suva, Fidji.

 

06.11.2019

Dans le cadre du programme européen de coopération régional PROTEGE, cinq journées de travail sont organisées sur la filière du cocotier, jusqu'à la fin de la semaine, en Polynésie Française. Les ateliers concernent le cocotier, potentiel fournisseur de revenus durables pour les populations rurales dans les îles du Pacifique où l'emploi est rare et où il n'existe aucune autre production marchande. Ce thème s'inscrit dans le volet "Agriculture et foresterie" du programme européen PROTEGE et est coordonné et animé en Polynésie Française par la Direction de l'Agriculture. Le programme européen PROTEGE vise à construire un développement durable et résilient des économies des PTOM face au changement climatique, en s'appuyant sur la biodiversité et les ressources naturelles renouvelables.

22.10.2019

Plusieurs acteurs du programme européen PROTEGE étaient réunis, lors d'une conférence de presse, mardi 22 octobre 2019 à  la Communauté du Pacifique, à Nouméa. L'objectif de cette rencontre était de lancer un appel à projet visant à accompagner, sur les 4 territoires concernés (Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, Polynésie Française, îles Pitcairn) un réseau de fermes pratiquant l'agriculture intensive vers une transition agroécologique. "Ce modèle de ferme biologique, s'il aboutit pourrait s'étendre à l'international", a indiqué Cameron Diver, directeur général adjoint de la CPS. "L'idée est de faire un échange de bonnes pratiques entre fermes innovantes dans les pays et territoires d'outre-mer du Pacifique", a ajouté Tomás Mateo Goyet, chef de bureau de la Commission européenne à Nouméa. Ce projet de réseau de fermes  s'intègre dans le volet "Agriculture et foresterie" du programme PROTEGE dont le budget s'élève à  7 955 000 euros sur une enveloppe globale de 36 millions d'euros. La Chambre d'Agriculture de Nouvelle-Calédonie, chef de file de ce projet, appelle les agriculteurs à candidater jusqu'au 20 novembre 2019.

19.09.2019

Le chef de bureau de la Commission européenne à Nouméa, Tomas Mateo Goyet a été reçu par la nouvelle équipe de la Commission des relations extérieures du Congrès, ce jeudi 19 septembre pour présenter le rôle, les missions et les projets de l'Union européenne en Nouvelle-Calédonie et dans les PTOM du Pacifique. De la création de l'Union européenne dans les années 1950 à l'horizon post 2020, Tomas Mateo Goyet a retracé l'historique et les missions de l'Institution en Europe et dans le Pacifique. Rappelant ainsi aux élus calédoniens leur citoyenneté européenne grâce à leur nationalité française et le statut particulier du territoire calédonien non-européen. Les élus se sont montrés fort intéressés par les projets en cours et leurs financements (Fonds européen de développement territorial et régional) sur le territoire mais surtout par le devenir des relations post-référendum avec l'Union européenne.

49eme session  du CRGA et de la 11ème Conférence de la Communauté  du Pacifique

25.06.2019

La Délégation de l'Union européenne (UE) dans le Pacifique menée par le Chef de Délégation f.f. Corrado Pampaloni a participé à la 49ème session du Comité des représentants des gouvernements et des administrations (CRGA) et à la 11ème Conférence de la Communauté du Pacifique tenues à Nouméa la semaine dernière.

"L'Union européenne est l'un des principaux financeurs de la région et nous espérons construire un véritable partenariat avec les pays du Pacifique dans un esprit de confiance et de coopération. Notre participation à cette assemblée régionale en est un témoignage significatif. Nous partageons le même état d'esprit dans beaucoup de domaines de coopération comme le changement climatique, l'environnement et la gestion des océans", a soutenu M. Pampaloni.

Le thème de cette édition du CRGA était les sciences océaniques : un avenir durable pour l'océan pacifique. M. Pampaloni a témoigné de la fierté de l'UE de financer à hauteur de 45 millions d'euros le programme de partenariat maritime Pacifique-UE (PEUMP). Il s'agit d'une initiative cofondée par l'UE et le gouvernement suédois qui s'étend sur quatre ans et qui promeut la gestion durable et la bonne gouvernance des océans. Son but est de consolider la sécurité alimentaire et la croissance économique en renforçant la résilience vis-à-vis du changement climatique et la conservation de la biodiversité marine.

En marge de cet événement, Corrado Pampaloni et le chef de coopération de l'UE dans le Pacifique, Christoph Wagner ont tenu des réunions bilatérales avec le Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie en affaires courantes, M. Philippe Germain. A cette occasion, ils ont évoqué les relations post-2020, la coopération UE-Nouvelle-Caledonie et le rôle de la Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique.

04.04.2019

Suite à sa participation au forum UE-PTOM en Polynésie Française, Mme Sylvie Millot s'est rendue en Nouvelle-Calédonie, début mars, pour y rencontrer les officiels sur place. Tout au long de son séjour, elle a participé à plusieurs réunions avec M. Philippe Germain président du gouvernement, M. Thierry Lataste, haut-commissaire de la République, M. Philippe Renault directeur de l'AFD,M. Cameron Diver, directeur général adjoint de la CPS. Ce déplacement fut également l'occasion de visiter des sites, subventionnés par le Fonds européen de Développement (FED). Dans ce cadre, elle a effectué une visite de terrain à Nouville, auprès du centre de formation EFPA pour découvrir le travail effectué par les apprentis au sein du SPOT. Puis, elle s'est rendue à l'Aquarium des Lagons (co-financé par le 8ème FED) où elle y a rencontré le directeur, M. Farman. Cette visite aura également permis à Mme Millot de prendre connaissance du travail fournit par le Bureau de la Commission européenne pour les PTOM à Nouméa via l'octroi du FED aux projets de développement dans les différents territoires d'Outre-mer.