European Union External Action

Le rôle de l’UE sur la scène internationale

14/06/2016 - 16:29
Overview

L’Union européenne joue un rôle important dans les domaines de la diplomatie, de la promotion des droits de l’homme, du commerce, du développement et de l’aide humanitaire, et collabore avec des organisations multilatérales.

L’Union européenne joue un rôle important dans les domaines de la diplomatie, de la promotion des droits de l’homme, du commerce, du développement et de l’aide humanitaire, et collabore avec des organisations multilatérales. Le SEAE a pour mission de coordonner le rôle de l’UE sur la scène internationale et de veiller à sa cohérence.

Le traité de Lisbonne définit clairement les principes sur lesquels l’UE doit fonder son action au niveau international.

«L'action de l'Union sur la scène internationale repose sur les principes qui ont présidé à sa création, à son développement et à son élargissement et qu'elle vise à promouvoir dans le reste du monde: la démocratie, l'État de droit, l'universalité et l'indivisibilité des droits de l'homme et des libertés fondamentales, le respect de la dignité humaine, les principes d'égalité et de solidarité et le respect des principes de la charte des Nations unies et du droit international.»

Voici quelques exemples du rôle joué par l’UE au-delà de ses frontières:

Sur le plan international, l’UE mène et soutient des pourparlers de paix partout dans le monde, afin de trouver des solutions aux conflits internationaux.

En juillet 2015, après des années de discussions diplomatiques menées sous la houlette de l’UE, un accord international historique a été conclu sur le programme nucléaire iranien. Conjointement avec l’Allemagne, la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie, l’UE a facilité la conclusion de cet accord. L’Iran s’est engagé à ne chercher en aucun cas à se procurer, élaborer ou acquérir des armes nucléaires. L’UE préside désormais le comité chargé de superviser la mise en œuvre de cet accord.

En Colombie, l’UE soutient les pourparlers de paix entre le gouvernement et le mouvement des FARC, afin de mettre un terme à des décennies de guerre civile. Elle a nommé à cette fin un envoyé spécial pour la paix, Eamon Gilmore, ancien ministre irlandais des affaires étrangères.

Au Mali, l’UE a aidé le pays à sortir d’une profonde crise politique en facilitant la conclusion de l’accord de paix malien signé en juin 2015. L’UE contribue également à former les forces armées maliennes à la lutte contre le terrorisme et fournit une aide substantielle au développement. Il s’agit d’un exemple de l’approche globale adoptée par l’UE, qui utilise tous les instruments dont elle dispose: diplomatie, sécurité, financement et coopération au développement.

Grâce à son soutien politique, pratique et économique, l’UE a joué un rôle crucial dans la consolidation de la paix dans les Balkans occidentaux, après les guerres dans l’ex-Yougoslavie. Elle a notamment facilité le dialogue entre la Serbie et le Kosovo, aboutissant à un accord historique en avril 2013, qui est actuellement mis en œuvre avec le soutien de l’UE.

De nombreux pays situés à l'est et au sud de l'UE ont connu ou connaissent d’importants bouleversements politiques. Pour accompagner leur transition vers une démocratie à part entière, la politique européenne de voisinage vise à maintenir des relations solides et amicales avec les pays situés aux frontières de l’Union. Cette politique entend notamment promouvoir la démocratie, la bonne gouvernance et les droits de l’homme, tout en favorisant l’ouverture des échanges commerciaux et la coopération dans de nombreux domaines d’action, y compris en matière de migration et de visas.

L’UE est le plus grand donateur d’aide au développement au monde. Ensemble, l’UE et ses États membres fournissent plus de la moitié de l’aide publique au développement (APD) au niveau mondial. Cette aide permet d’améliorer de manière considérable les moyens de subsistance de millions de personnes à travers le monde. Dans ce contexte, l’UE défend activement les nouveaux objectifs de développement durable des Nations unies adoptés en 2015 et s’est engagée à les mettre en œuvre.

L’UE a placé les droits de l’homme au cœur de ses relations extérieures: dans les dialogues politiques qu’elle mène avec les pays non membres, dans sa politique de développement et son aide au développement, comme dans ses actions au sein des enceintes multilatérales telles que les Nations unies. Elle a également établi des lignes directrices en matière de droits de l’homme, qui couvrent des domaines tels que la peine de mort, la torture et la liberté d’expression hors ligne et en ligne. L’instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (IEDDH) contribue à renforcer le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les pays et les régions où ils sont les plus menacés. Le droit de vote est un droit humain. L’observation électorale constitue une activité essentielle de l’UE qui vise à promouvoir la démocratie, les droits de l’homme et l’État de droit dans le monde.

L’UE collabore étroitement avec les Nations unies sur un large éventail de questions. Elle croit au multilatéralisme et est attachée aux règles négociées et contraignantes dans les relations internationales. Les relations de l’UE avec les Nations unies sont explicitement énoncées dans le traité de Lisbonne.

Dans le cadre de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC), l’UE mène des missions civiles et militaires dans le monde. Ces missions couvrent un large éventail de tâches, allant de la gestion des frontières à la formation de la police locale. L’opération «Atalanta» de la force navale de l’UE au large des côtes somaliennes, par exemple, lutte contre le piratage et protège les envois humanitaires du Programme alimentaire mondial. En Méditerranée, l’UE a lancé l’opération «Sophia» dans le cadre des efforts plus larges qu’elle déploie pour démanteler le modèle économique des réseaux de trafic et de traite des êtres humains dans les pays du sud de la Méditerranée centrale et pour éviter de nouvelles pertes de vies humaines en mer.

L’UE et ses États membres sont les plus grands donateurs d’aide humanitaire au monde. Ils viennent au secours des victimes de catastrophes, des réfugiés et d’autres personnes en situation d’urgence. L’aide humanitaire est fournie en fonction de critères de vulnérabilité et d’évaluations des besoins. Ces opérations sont coordonnées par ECHO, le service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne.

L’Union européenne apporte une réponse coordonnée aux urgences internationales de toutes sortes, telles que le récent tremblement de terre en Équateur, ou les réfugiés fuyant la guerre en Syrie, pays où l’UE est le principal donateur d’aide humanitaire en faveur des victimes du conflit. Face à de telles situations d’urgence, elle peut réunir ses outils d’aide d’urgence: l’aide humanitaire et la protection civile. En 2015, l’UE a fourni de la nourriture, des abris, une protection, des soins de santé et de l’eau potable à plus de 120 millions de personnes touchées par des catastrophes naturelles ou des conflits dans plus de 80 pays.

L’UE joue un rôle de premier plan dans les efforts déployés au niveau international pour lutter contre le changement climatique et a grandement contribué à la conclusion du tout premier accord mondial sur le climat, universel et juridiquement contraignant, qui a été adopté lors de la conférence de Paris sur le climat (COP21) en décembre 2015. L’UE dialogue et coopère avec des pays partenaires stratégiques afin d’assurer un suivi ambitieux des engagements pris à Paris. En outre, l’UE et les États membres sont les principaux contributeurs au financement de la lutte contre le changement climatique dans les pays en développement.

L'Union européenne est le plus grand bloc commercial du monde. Le commerce est une politique commune, ce qui signifie que les accords commerciaux internationaux sont négociés et signés par l’UE et non par les différents États membres. Cela permet à l’UE de parler d’une seule voix avec ses partenaires internationaux et de promouvoir un système commercial international libre et plus équitable.

Composée en 1957 de six pays, l’UE s’est depuis considérablement agrandie, les élargissements les plus importants ayant eu lieu après la chute du communisme en Europe centrale et orientale. En raison des avantages de l’adhésion et de la stabilité économique et politique apportée par l’UE, de nombreux pays aspirent à rejoindre l'Union. Ils doivent cependant satisfaire tout d’abord à des exigences élevées, notamment en matière de démocratie et d’État de droit.

Rubriques éditoriales: