European Union External Action

Déclaration des envoyés internationaux pour la région des Grands Lacs sur la situation en République démocratique du Congo

L'équipe des envoyés internationaux pour la région des Grands Lacs fait part de la profonde préoccupation que lui inspirent les violences qui ont eu lieu récemment en République démocratique du Congo (RDC). Les envoyés présentent également leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes. Ils appellent le gouvernement à faire preuve de retenue, à conserver un espace politique ouvert et à garantir l'expression pacifique d'opinions. Les envoyés condamnent toute utilisation de la force contre des manifestants pacifiques et non armés ainsi que les arrestations arbitraires. Ils indiquent par ailleurs qu'il incombe à tous les citoyens, y compris les manifestants et leurs chefs de file, de poursuivre leurs objectifs politiques par des moyens non violents et dans le respect de la législation nationale applicable. Les envoyés déplorent les pertes de vies humaines, la destruction de biens et les actes de pillage, qui devraient faire l'objet de poursuites appropriées. En outre, les envoyés sont préoccupés par les informations selon lesquelles le gouvernement de la RDC a restreint l'accès à certains sites internet et ordonné la suspension de services de messagerie instantanée et la fermeture de stations de radio. Ils insistent sur le fait que la liberté de communication et la liberté d'expression constituent des droits essentiels dans une démocratie et qu'ils ne sauraient être entravés. Les envoyés exhortent le gouvernement de la RDC à s'attaquer aux causes profondes des troubles en s'assurant que toutes les lois électorales respectent les dispositions pertinentes de la Constitution. Ils réaffirment qu'ils soutiennent un processus électoral crédible, rapide, ouvert à toutes les parties et pacifique, et encouragent le gouvernement à finaliser un calendrier électoral prévoyant la tenue d'élections nationales dans les délais prévus par la Constitution. À cet égard, les envoyés encouragent le gouvernement, l'opposition ainsi que la société civile à se prévaloir des bons offices des Nations unies pour faciliter la tenue d'un dialogue ouvert à tous et transparent entre tous les acteurs concernés conformément aux dispositions des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. 

 

L'équipe des envoyés internationaux est composée de l'envoyé spécial des Nations unies pour la région des Grands Lacs, M. Saïd Djinnit, du représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et chef de la MONUSCO, M. Martin Kobler, du représentant spécial de l'Union africaine pour la région des Grands Lacs, M. Boubacar Diarra, du coordinateur de haut niveau de l'UE pour la région des Grands Lacs, M. Koen Vervaeke, de l'envoyé spécial des États-Unis pour la région des Grands Lacs et la RDC, M. Russell D. Feingold, et de l'envoyé spécial de la Belgique pour la région des Grands Lacs, M. Frank de Coninck.

Équipes éditoriales: