European Union External Action

Communiqué de presse faisant suite à la rencontre entre la Haute Représentante et vice-présidente, Mme Federica Mogherini, et le Secrétaire général de la Ligue des États arabes (LEA), M. Nabil Al-Araby

La Haute Représentante et vice-présidente, Mme Federica Mogherini, a rencontré aujourd'hui, à Bruxelles, le Secrétaire général de la Ligue des États arabes (LEA), M. Nabil Al-Araby.

Au cours de leur première réunion bilatérale, Mme Mogherini et M. Al-Araby ont discuté de la situation qui règne actuellement dans le monde arabe; ils se sont plus particulièrement intéressés à la Libye, à l'Iraq, à la Syrie, au processus de paix au Proche-Orient et notamment à la menace terroriste que Daech fait peser en Syrie et en Iraq. Ils ont également signé un protocole d'accord visant à développer la coopération entre le SEAE et la LEA.

"Nous avons réaffirmé qu'il est indispensable de travailler ensemble pour tenter de résoudre les différentes crises qui touchent la région.  Qu'il s'agisse de la Libye, du processus de paix au Proche‑Orient, de la situation en Syrie et en Iraq, entre autres, il est dans notre intérêt commun de rechercher des solutions durables afin de garantir la paix et la stabilité régionales", a indiqué la HR/VP.

La HR/VP et le Secrétaire général de la LEA se sont aussi demandé comment développer les relations entre l'UE et la LEA. À cet égard, le dialogue stratégique en cours - le premier du genre - sur des questions politiques et sécuritaires, qui porte sur la coopération dans la lutte contre le terrorisme, la lutte contre la criminalité organisée ou la gestion des crises, mais aussi un dialogue culturel plus approndi seront des éléments déterminants.

"L'Europe et le monde arabe sont aussi confrontés aux mêmes défis. Il nous faut en particulier assurer une coopération étroite dans la lutte contre le terrorisme, lequel est une menace pour nos citoyens et nos sociétés. C'est l'Europe qui a été attaquée la semaine passée, mais ce sont les mondes arabe et musulman qui souffrent le plus des conséquences du terrorisme. Avec le monde arabe, nous mesurons parfaitement que le combat est à mener non seulement sur les plans militaire et de la sécurité, mais aussi aux niveaux politique et culturel. Un dialogue renforcé nous aidera à traiter toutes ces questions", a ajouté Mme Mogherini.