European Union External Action

Communiqué de presse sur le déploiement d'une Mission d'Observation Electorale en Guinée

Sur invitation des autorités guinéennes, l’Union européenne (UE) a déployé une Mission d’observation électorale (MOE) à l'occasion de l’élection présidentielle du 11 octobre 2015. 

Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice –présidente de la Commission européenne, a nommé comme Chef Observateur M. Frank Engel membre du Parlement européen.


Il  s'agit de la troisième mission d'observation dans le pays depuis 2010  par l'Union européenne qui a accompagné toutes les étapes de consolidation démocratique en Guinée.


La Haute Représentante Federica Mogherini a déclaré:

"L'élection présidentielle du 11 octobre prochain est un rendez-vous crucial pour la consolidation de la démocratie en Guinée, suite à l'accord du 20 août entre mouvance présidentielle et opposition républicaine sur les questions électorales. Des élections inclusives, transparentes et crédibles contribueront à l'établissement d'institutions fortes et légitimes en mesure de relever les nombreux défis auxquels  fait face la Guinée, y compris l'éradication d'Ebola. L'UE continue  à soutenir la Guinée dans ces efforts.  Je suis confiante que la Mission d'observation électorale sous la conduite de M. Engel,  membre du Parlement européen  fournira, une fois de plus, une contribution importante à l'accomplissement de  ces objectifs".

 

De son côté M. Engel a souligné:

"Cette mission d’observation électorale s'inscrit dans la coopération entre l'UE et la République de Guinée afin de contribuer à ancrer davantage les droits de l'homme et les principes de l'état de droit dans la démocratie guinéenne et dans ses institutions républicaines. Pour l'UE il est essentiel  d'être présents pour marquer une fois de plus notre engagement à côté des citoyens guinéens. Nous ne venons pas pour interférer dans le processus électoral mais pour contribuer à renforcer sa  transparence. Il est crucial que tous les acteurs agissent avec responsabilité dans cette phase délicate de la vie démocratique de la Guinée ".

La Mission d'Observation électoral de l'UE opère en toute indépendance et de manière neutre. Ses observateurs sont tenus de respecter un code de conduite répondant aux normes internationales en matière d'observation électorale. Son mandat est d'observer et d'analyser l’ensemble du processus électoral afin d’en réaliser une évaluation impartiale, neutre et objective. Cette analyse est basée sur les normes et engagements nationaux et internationaux souscrits par la Guinée en matière d’élections démocratiques. La MOE UE observera toutes les étapes du processus y compris le contentieux électoral.

 

******

Une équipe cadre composée de sept analystes est arrivée le 2 septembre en Guinée. Depuis le 10 septembre  20 observateurs de longue durée ont été déployés dans le pays. Quelques jours avant le scrutin, la Mission sera renforcée par l’arrivée de 26 observateurs de courte durée ainsi que par des membres européens de la communauté diplomatique en poste en Guinée. Le jour du scrutin la MOE UE sera ainsi présente sur l’ensemble du territoire guinéen avec près de 70 observateurs, tous ressortissants de différents États membres de l’Union européenne, ainsi que de la Norvège.

À l’issue du scrutin, la MOE UE présentera publiquement une déclaration préliminaire exposant ses conclusions préliminaires sur le processus électoral. Un rapport analytique complet sera ensuite publié quelques semaines après l’élection présidentielle. Ce rapport inclura notamment des recommandations détaillées en vue des prochaines échéances électorales.

Editorial Sections: