European Union External Action

L'aide de l'UE et de l'OIM est vitale pour les migrants

11/02/2019 - 17:00
News stories

L’initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants aide plus de 60 000 migrants qui rentrent chez eux en leur offrant une assistance après leur arrivée et une aide à la réintégration dans leur pays d’origine. La haute représentante de l’UE, Federica Mogherini, a rencontré ce weekend le directeur général de l’OIM, António Vitorino, au centre de transit pour l'aide au retour volontaire et à la réintégration, à Addis-Abeba.

Durant sa visite au centre, la haute représentante a eu l'occasion de rencontrer des migrants et d'écouter leurs récits.

«Ce qui me frappe le plus, c'est que ces gens partent dans l'espoir d'une vie meilleure et qu'ils sont confrontés au pire», a déclaré Mme Mogherini
 
Les témoignages de Jemal et Kefelegn, deux rapatriés en provenance du Malawi, montrent les résultats du travail commun de l'UE et de l'OIM.
 
Dans l'espoir d'une vie meilleure, Jemal a quitté sa famille et vendu deux hectares de terre. Il a vécu un tel calvaire durant son périple qu'il a immédiatement accepté l'offre de l'OIM de retourner en Éthiopie. Grâce à l'initiative conjointe UE-OIM, Jemal et d’autres rapatriés ont bénéficié d’un soutien psychosocial et de conseils en matière de réintégration dans le centre de transit de l'OIM, à Adis-Abeba. Jemal a décidé de se lancer dans l'engraissement des bovins. Aujourd'hui, il espère agrandir son affaire et faire construire une maison moderne pour sa famille.
 
Kefelegn n'a pas pu poursuivre ses études du fait de la situation économique de sa famille et a donc décidé de quitter l’Éthiopie. Il a également vécu des situations extrêmement difficiles, en étant notamment victime de violences physiques pendant 7 mois. Après son retour à Addis-Abeba, il a suivi un cours de formation et a reçu une aide en nature à la réintégration économique pour ouvrir un salon de coiffure, grâce à l'initiative commune.  
 
Outre la protection et la réintégration, l'initiative conjointe UE-OIM promeut une migration sûre et informée, qui constitue un aspect essentiel de son action. La haute représentante a insisté sur le fait qu'il était important, également pour les migrants «de mieux informer les gens avant qu'ils commencent à partir».
 
Plus d'un millier d'événements et d'activités ont été organisés pour les migrants afin de les informer sur les risques de la migration irrégulière et les possibilités de migration régulière, et de favoriser une meilleure compréhension entre les migrants et la société.
 
L'initiative conjointe UE-OIM est entrée dans sa troisième année en décembre 2018. Elle est mise en œuvre en partenariat avec 26 pays du Sahel et du lac Tchad, de la Corne de l'Afrique et d'Afrique du nord.

 

Languages: