European Union External Action

Déclaration du porte-parole sur la situation au Burundi

Les affrontements violents enregistrés depuis hier, causant plusieurs morts et blessés, démontrent combien la paix est encore fragile au Burundi.  La décision du parti CNDD-FDD de nommer le Président Pierre Nkurunziza candidat aux élections présidentielles 2015 est au centre des préoccupations.  L'UE appelle le Président à aborder cette question dans un esprit de réconciliation, dans l'intérêt du pays et en vue d'une solution respectueuse des accords d'Arusha. 

Pour cette raison, les élections qui s'annoncent doivent être crédibles, inclusives et non-violentes.  Le soutien de l'UE et la présence d'une mission d'observation électorale sont liés à ces critères.  L'UE continuera de suivre de près l'évolution de la situation pour déterminer si les conditions de son soutien sont réunies pour poursuivre son action.

L'intimidation et la violence, les morts et blessés, l'arrestation de défenseurs de droits de l'homme et la restriction des médias, le flux de réfugiés vers des pays voisins n'ont pas leur place dans un processus électoral. Nous appelons tous les acteurs burundais à la retenue, tout en soulignant qu'il revient aux autorités de garantir l'exercice pacifique des droits civils et politiques y compris le droit de manifestation et d'expression pour tous les acteurs politiques ainsi que pour la société civile et les médias.

Ensemble avec ses partenaires, l'UE tient à rappeler que ceux qui, directement ou indirectement, sont à l'origine d'actes violents ou de violations graves des droits de l'homme, seront tenus individuellement responsables.

Languages:
Équipes éditoriales: