European Union External Action

Rencontre entre la haute représentante/vice-présidente, Mme Federica Mogherini, et le premier ministre israélien, M. Benyamin Netanyahou

Mme Federica Mogherini, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/vice-présidente de la Commission européenne, s’est entretenue aujourd’hui avec M. Benyamin Netanyahou, premier ministre israélien, et a procédé à un échange de vues sur les relations bilatérales de l’UE, le processus de paix au Proche-Orient et des questions régionales.

Mme Mogherini a exprimé sa solidarité avec le peuple israélien touché par des actes de violence terroriste. Elle a rappelé que l'UE condamne sans réserve tout acte de terrorisme et l’incitation au terrorisme et à la violence. Elle a réaffirmé l’importance que l’UE attache à la sécurité de l’État d’Israël.

Mme Mogherini et M. Netanyahou ont évoqué la décision de l’Union européenne de publier la communication interprétative sur l’indication de l’origine des produits originaires des territoires occupés par Israël depuis 1967, qui marque une évolution dans les relations bilatérales entre l'UE et ce pays. La haute représentante/vice-présidente a confirmé que la mise en œuvre de cette communication incombe aux autorités compétentes des États membres.

Mme Mogherini a rappelé que l’UE est attachée à une solution fondée sur la coexistence de deux États et a souligné que la communication est sans préjudice des questions relatives au statut définitif, y compris les frontières, qui devraient être réglées dans le cadre de négociations directes entre les parties.

La haute représentante/vice-présidente a également souligné que l’indication de l’origine ne constitue pas un boycott et ne devrait en aucun cas être interprétée comme telle. Elle a insisté sur le fait que l’UE est opposée à tout boycott d'Israël et rejette fermement les tentatives du mouvement BDS visant à isoler ce pays.

La haute représentante/vice-présidente et le premier ministre israélien ont discuté de la situation qui règne actuellement sur le terrain en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, en particulier dans la zone C de la Cisjordanie, y compris des démolitions, et se sont engagés à relancer le dialogue entre l’UE et Israël sur ce point.

Mme Mogherini et M. Netanyahou ont également décidé de convoquer le Conseil d’association UE-Israël dans les meilleurs délais. Afin de garantir sa bonne préparation, ils se sont engagés à utiliser efficacement tous les mécanismes prévus par l’accord d’association UE-Israël.

La haute représentante/vice-présidente a réaffirmé que l’UE continuera de jouer le rôle qui est le sien dans le processus de paix au Proche-Orient, conjointement avec d’autres partenaires internationaux, y compris le Quatuor et les acteurs régionaux.

Languages: