European Union External Action

Conseil des affaires étrangères: la coopération de l’UE avec ses partenaires en matière de migration doit être préservée et renforcée, déclare Mme Mogherini

15/10/2018 - 19:05
News stories

Aujourd'hui, lors du Conseil des affaires étrangères, les ministres ont notamment débattu des aspects extérieurs des migrations. La coopération de l’UE avec ses partenaires a été l’un des principaux thèmes abordés: les travaux menés conjointement par l’Union africaine, l’Union européenne et les Nations unies en Libye, qui ont permis à plus de 37 000 personnes de retourner en toute sécurité dans leur pays d’origine, montrent que l’approche de partenariat continue à produire des résultats.

L’Union européenne et ses États membres ont progressivement mis en place une politique migratoire extérieure globale. Sauver et protéger la vie des migrants et des réfugiés, démanteler le modèle économique des trafiquants et des passeurs, offrir des voies d’entrée légales et lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière sont au cœur même des politiques de l’UE.

En voici quelques exemples. L’opération navale Sophia, lancée par l’UE pour briser le modèle économique cruel des passeurs et des trafiquants d’êtres humains, a permis d’arrêter 151 personnes soupçonnées d’être des trafiquants et/ou des passeurs et 551 navires d’organisations criminelles. Au titre du fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique, 165 programmes et initiatives, pour un montant total de 3 157 milliards d’euros, ont été mis en place afin de protéger les migrants le long des routes migratoires, de renforcer la résilience et d’améliorer les programmes dans le domaine économique et de l’emploi. Par ailleurs, depuis son lancement, l’initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants a fourni à plus de 50 000 migrants une assistance à l’accueil après leur arrivée et une aide à la réintégration.

Au cours de la conférence de presse qui s’est déroulée l'après-midi, à l’issue du Conseil des affaires étrangères, Federica Mogherini a rendu compte de l’«excellent échange de vues» avec Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, et António Vitorino, directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations, qui a permis de «mettre en lumière le partenariat stratégique existant entre l’Union européenne et les Nations unies dans ce domaine».

«Nous avons décidé de préserver certains des bons résultats déjà obtenus, de renforcer notre coopération avec les Nations unies et nos autres partenaires, à savoir l’Union africaine et les pays d’origine et de transit, et de prévoir un financement supplémentaire du fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique en vue de mener des projets le long des routes migratoires. À cet égard, j'ai lancé un appel aux États membres afin qu’ils contribuent davantage au fonds fiduciaire et examinent de nouveaux moyens de traiter le déplacement des flux migratoires de la route de la Méditerranée centrale vers d'autres routes», a ajouté la haute représentante.

 

Languages: