European Union External Action

Déclaration du porte-parole sur la décision prise par le gouvernement du Nicaragua de mettre fin à la présence de la mission du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme

Bruxelles, 01/09/2018 - 13:18, UNIQUE ID: 180901_1
Statements by the Spokesperson

Déclaration du porte-parole sur la décision prise par le gouvernement du Nicaragua de mettre fin à la présence de la mission du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme

La décision prise par le gouvernement du Nicaragua de mettre fin à la présence de la mission du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) va à l'encontre de l'objectif visant à faire en sorte que les auteurs de violations des droits de l'homme répondent pleinement de leurs actes et à rendre justice aux victimes de violences.

Nous attendons des autorités qu'elles examinent sérieusement les conclusions du rapport publié par le HCDH et qu'elles prennent d'urgence des mesures pour mettre en œuvre les recommandations qui y sont énoncées, en particulier le démantèlement et le désarmement des groupes progouvernementaux, la cessation de toutes les arrestations illégales et la libération de toutes les personnes détenues de manière arbitraire.

La présence au Nicaragua d'organismes internationaux de défense des droits de l'homme résulte d'une demande clairement exprimée par toutes les parties au dialogue national et est essentielle pour rétablir la confiance. Il conviendrait en outre que le pays coopère pleinement avec les missions de la Commission interaméricaine des droits de l'homme et leur accorde un accès sans réserve.

Seul un dialogue global sur la justice et la démocratie permettra de trouver une solution pacifique à la crise et de répondre aux exigences légitimes de la population. Nous appelons à la reprise urgente du dialogue national, sous la médiation de la conférence épiscopale.

Languages: